Dépôt numérique
RECHERCHER

Associations entre les indices de défavorisation des écoles et l'état de santé buccodentaire des élèves au Québec

Camargo Da Rosa, Patricia (2009). Associations entre les indices de défavorisation des écoles et l'état de santé buccodentaire des élèves au Québec Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en sciences expérimentales de la santé, 96 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Les écoles représentent un cadre idéal pour les programmes de promotion de la santé et les opportunités de réduction des inégalités en santé buccodentaire. Objectif: Examiner l'association entre les indices de défavorisation des écoles et le statut de santé buccodentaire des élèves. Méthodes: Nous avons mené une étude écologique utilisant un échantillon de 316 écoles primaires publiques dans la province de Québec, au Canada. Des données provenant de deux sources ont été appariées en utilisant des identificateurs scolaires: (i) Deux indices de défavorisation scolaire (en déciles) provenant du Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport : un indice de faible revenu et un indice de milieu socio-économique; (ii) La prévalence des problèmes de santé buccodentaire provenant de 1 'Étude 1998-1999 sur la santé buccodentaire des élèves québécois de 5-6 ans et de 7-8 ans, agrégés au niveau de l'école. Ces problèmes incluaient la proportion d'enfants atteints par la carie et la proportion d'enfants rapportant une douleur buccodentaire. La relation entre les indices de défavorisation scolaire et les problèmes de santé buccodentaire a été évaluée au moyen de la régression linéaire pour ce qui est de l'expérience de la carie dentaire et au moyen de la régression logistique pour la douleur buccodentaire. Résultats: L'indice CAO-F (le nombre moyen de faces -cariées, obturées ou extraites) moyen par école était de 0,73 (écart-type= 0,55); les proportions moyennes d'enfants atteints par la carie et rapportant une douleur buccodentaire étaient respectivement de 25% et de 3%. L'indice de faible revenu n'était pas associé aux problèmes de santé buccodentaire. En ce qui concerne l'indice de milieu socio-économique, chaque augmentation d'une unité (des déciles plus élevés indiquant un milieu plus défavorable) était associée à une augmentation de 1,3% (intervalle de confiance à 95%: 0,6-1 ,9%) dans la proportion d'enfants atteints par la carie. De plus, les écoles situées dans des milieux socio-économiques plus défavorables, comparativement à celles situées dans des milieux socio-économiques plus favorables, étaient deux fois plus susceptibles de comporter des enfants rapportant une douleur buccodentaire. Conclusion: L'indice de milieu socio-économique scolaire- défini par l'emploi parental et l'éducation maternelle- était associé aux problèmes de santé buccodentaire, et devrait être étudié quant à son utilité potentielle dans la planification de stratégies de promotion et de dépistage en matière de santé buccodentaire en milieu scolaire.

Abstract

The prevalence of chronic oral diseases (COD) has decreased substantially, but they stiJl occur mostly among children in the lower social strata. Schools offer an ideal setting for health promotion programs and opportunities to decrease oral health inequalities. Objective: To investigate the associations between school deprivation indices and schoolchildren oral health status. Methods: We conducted an ecological study using a sample of 316 elementary public schools in the province of Quebec, Canada. Data from two sources were linked using school identifiers: (i) Two school deprivation indices (in deciles) obtained from the Ministry of Education, a poverty index and a socioeconomic environment index; (ii) Oral health outcomes from the Quebec Schoolchildren Oral Health Survey 1998-99 aggregated at the school levet. These included proportions of children with caries, and reporting oral pain. The relation between school deprivation indices and oral health outcomes was assessed with linear regression for dental caries experience and with logistic regression for oral pain. Results: The mean DMF-S (mean number of decayed, missing and filled permanent teeth surfaces) by school was 0.73 (SD=0.55); the average proportions of children with caries and reporting oral pain were 25% and 3%, respectively. The poverty index was not associated with oral health outcomes. For the socioeconomic environment index, each unit increase (higher deciles meaning unfavorable) was associated with a 1.3% (95% confidence interval: 0.6-1.9%) increase in the proportion of children with caries. Furthermore, schools in more unfavourable socioeconomic environments, as compared to those in more favourable ones, were twice as likely to have children reporting oral pain. Conclusion: The school socioeconomic environment index - defined by parental employment and maternai education - was associated with oral health outcomes, and should be studied for its potential usefulness in planning school-based oral health promotion and screening strategies.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Rousseau, Marie-Claude
Co-directeurs de mémoire/thèse: Nicolau, Belinda
Mots-clés libres: dent ; carie ; douleur ; dentaire ; epidemiologie
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 10 janv. 2013 21:27
Dernière modification: 30 nov. 2015 19:50
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/154

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice