Dépôt numérique
RECHERCHER

Réponse de l'épinette noire aux variations de niveau d'eau de lacs du moyen nord du Québec.

Bouthillier, Yves (2013). Réponse de l'épinette noire aux variations de niveau d'eau de lacs du moyen nord du Québec. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 82 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (14MB) | Prévisualisation

Résumé

Cette étude s'inscrit dans le cadre du projet ARCHIVES, projet plus vaste portant sur la reconstitution hydroclimatique millénaire dans le secteur boréal. L'objectif principal de cette étude consiste à vérifier si un signal de variation de niveau d'eau lacustre doit être considéré dans l'analyse de la croissance des subfossiles de lac d'épinette noire (Picea mariana Mill. BSP.) qui pourraient servir à reconstituer les températures ou les précipitations à l'échelle du dernier millénaire. Le design expérimental tire profit de la présence de lacs dont les niveaux d'eau ont été modifiés par la construction de digues du complexe hydroélectrique de La Grande Rivière et de la route Trans-Taïga. Trois types de lacs ont été considérés soit, deux lacs dont le niveau d'eau n'a pas été affecté, deux dont le niveau d'eau a été abaissé et deux dont le niveau d'eau a été élevé. Dans chaque site, nous avons comparé la croissance moyenne de dix épinettes noires riveraines présentant des tiges inclinées vers le lac avec la croissance moyenne de dix épinettes de taille semblable situées en retrait en forêt. De même, la croissance entre les épinettes noires riveraines des différents types de lacs a été comparée ainsi que la croissance à deux hauteurs dans la tige. Aucun changement dans la croissance n'a été observé pour l'ensemble des tiges d'épinettes noires, indiquant que les niveaux d'eau ont un effet négligeable sur la croissance. De plus, l'effet de l'immersion sur la croissance annuelle et anatomique de l'épinette noire a été étudié à l'aide de 16 tiges mortes immergées et 16 tiges vivantes d'intérieur (en forêt). L'ensemble des tiges a répondu de façon différente en croissance à deux hauteurs d'échantillonnage (50 cm et 4 m du sol) l'année suivant l'inondation du site. L'analyse anatomique avec l'imagerie numérique faite sur 4 rayons a démontré que les proportions de bois final ont augmenté pour l'ensemble des arbres. Ces résultats indiquent que l'inondation permanente des arbres sur le site a eu un effet sur leur croissance et le type de bois produit.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Bégin, Yves
Co-directeurs de mémoire/thèse: Arseneault, Dominique
Mots-clés libres: épinette noire; eau lacustre; lac; subfossile; niveau; croissance
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 27 sept. 2013 21:00
Dernière modification: 11 nov. 2015 19:04
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1522

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice