Dépôt numérique
RECHERCHER

Les larves de l'insecte Chaoborus comme indicateur du niveau de contamination en cadmium des lacs: amélioration d'un modèle de prédiction.

Croteau, Marie-Noële (1997). Les larves de l'insecte Chaoborus comme indicateur du niveau de contamination en cadmium des lacs: amélioration d'un modèle de prédiction. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 51 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (19MB) | Prévisualisation

Résumé

L'industrie minière a contribué à disperser dans l'environnement lacustre d'importantes quantités de contaminants inorganiques comme le cuivre, le zinc, le plomb, le nickel et le cadmium. Ces métaux sont reconnus pour occasionner chez les organismes exposés des effets toxiques pouvant nuire tant à leur développement qu'à leur survie. La détermination du niveau de contamination en métaux de ces écosystèmes s'avère donc essentielle afin d'être en mesure de juger du danger qu'encourent les organismes exposés. Il est possible d'estimer le niveau de contamination des systèmes lacustres en mesurant directement les concentrations de métal dans les organismes. Certains invertébrés sont en effet reconnus polir accumuler et concentrer les polluants. L'accumulation de Cd par les larves de l'insecte Chaoborus punctipennis peut d'ailleurs être raisonnablement bien prédite par les concentrations de Cd libre dans le milieu en se basant sur le modèle théorique de l'ion libre et en prenant en considération la compétition entre les protons et les ions libres de Cd pour les sites d'absorption biologique. L'échantillonnage de neuf lacs fortement acides et hautement contaminés en métaux traces a permis de démontrer que l'accumulation de Cd chez cette larve d'insecte n'est pas influencée par la présence d'autres métaux traces (Cu, Zn) ou de cations majeurs (Ca). Nous avons de plus démontré qu'omettre le travail nécessaire à l'identification à l'espèce des larves du genre Chaoborus ne réduisait que faiblement le pouvoir prédictif du modèle. Bien que les larves de l'insecte Chaoborus présentent le potentiel pour «bioindiquer» efficacement les concentrations en Cd dans les systèmes lacustres, ces dernières semblent réguler leurs concentrations en cuivrè et en zinc de sorte que Chaoborus ne pourrait être un bon biodicateur pour ces métaux essentiels.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Hare, Landis
Mots-clés libres: larve; insecte; Chaoborus punctipennis; contamination; cadmium; lac; modèle de prédiction
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 27 août 2013 17:43
Dernière modification: 12 nov. 2015 20:47
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1466

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice