Dépôt numérique
RECHERCHER

Modélisation du régime hydrologique du bassin versant de Rwegura (Burundi) : évaluation de la contribution des écoulements souterrains.

Cishahayo, Édouard (1995). Modélisation du régime hydrologique du bassin versant de Rwegura (Burundi) : évaluation de la contribution des écoulements souterrains. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 92 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (34MB) | Prévisualisation

Résumé

De nombreux modèles hydrologiques ont vu le jour au cours des vingt dernières années, surtout en regard de la relation pluie - débit. Dans les pays en voie de développement, la vulgarisation des outils informatiques n'est qu'à ses tous premiers débuts, et les techniques de modélisation ne sont que rarement évoquées. Dans les pays Africains, et dans les rares domaines où les techniques de modélisation commencent à prendre place, on se contente d'importer et d'adapter des modèles déjà existants et certainement conçus pour des milieux parfois bien différents. La présente étude a porté sur la modélisation hydrologique du bassin versant de Rwegura, au Burundi, et a visé à introduire et mettre à la disposition des gestionnaires de projets et des hydrologues de ce pays, un outil puissant de modélisation et de bonne qualité d'application. Le bassin versant de Rwegura a retenu notre attention parce qu'un barrage hydro-électrique d'une importance capitale pour le pays y a été implanté en 1985 et pourvoit à plus de 80% de la production électrique intérieure du pays. L'objectif principal de la présente étude a donc été de modéliser le comportement hydrologique du bassin versant de Rwegura (Burundi) et d'analyser particulièrement la contribution des écoulements souterrains au régime hydrologique de ce bassin versant. Après avoir présenté succintement au Chapitre 2 les principaux outils actuels de modélisation qui ont été appliqués dans la littérature pour l'évaluation des débits de ruissellement, nous présentons plus en détail au Chapitre 3 le modèle CÉQUEAU faisant l'objet de la présente étude sur le bassin versant du Rwegura (Burundi) présenté et décrit au Chapitre 4. Le Chapitre 5 présente et discute les résultats obtenus dans cette étude dont la conclusion est fournie au Chapitre 6. Les résultats de l'étude montrent que la nappe d'eau souterraine contribue de façon significative (50% à 60%) au régime hydrologique de ce bassin versant. En outre, elle garantit un débit minimal relativement important de 0.70 m³/sec durant les trois à quatre mois où les précipitations sont presque nulles puisque le débit d'étiage baisse peu pendant cette période-là. De même, on note que l'évapotranspiration sur ce bassin versant représente une proportion relativement importante (60% à 70%) du bilan hydrique. Les scénarios simulés avec des séquences de quatre années (1980 - 1983) de précipitations uniformément déficitaires montrent que ces déficits produisent une baisse du volume d'eau écoulé proportionnellement plus importante qui a tendance à s'amplifier au fur et à mesure des années. Les déficits d'écoulement sont plus accentués la première année que les années suivantes. La nappe d'eau souterraine s'épuiserait ainsi complètement après une séquence de deux ans (1980 - 1981) sans précipitation, la première année accusant un déficit d'écoulement de l'ordre de 70%, la seconde un déficit de l'ordre de 95%. Dans les autres cas, la nappe et donc le bassin versant mettrait plus de quatre années pour atteindre un nouvel état stationnaire d'écoulement.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Banton, Olivier
Co-directeurs de mémoire/thèse: Morin, Guy
Mots-clés libres: modélisation; régime hydrologique; bassin versant; écoulement souterrain; évaluation; évapotranspiration; Rwegura; Burundi; CÉQUEAU
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 18 juin 2013 15:50
Dernière modification: 12 nov. 2015 17:09
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1444

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice