Dépôt numérique
RECHERCHER

Enlèvement des matières en suspension et évolution des pertes de charge en biofiltration des eaux usées domestiques: application sur lit ruissellant.

Brouard, Nicole (1992). Enlèvement des matières en suspension et évolution des pertes de charge en biofiltration des eaux usées domestiques: application sur lit ruissellant. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 150 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (75MB) | Prévisualisation

Résumé

Parmi les procédés d'épuration des eaux usées domestiques, la biofiltration aérobie sur médium granulaire fin est nouvellement utilisée au Québec et ailleurs. En traitement secondaire, ce procédé permet l'enlèvement de la pollution soluble biodégradable et l'enlèvement des matières en suspension (MES). Afin d'optimiser l'opération et le contrôle des ouvrages d'assainissement, il devient primordial de connaître les facteurs qui influenceront la performance des unités de traitement. Dans le présent travail, nous nous intéressons au volet mécanique de la biofiltration. L'objectif consiste à étudier l'aspect filtration granulaire du procédé de biofiltration à travers ses deux mécanismes principaux, soit: l'enlèvement des MES et l'évolution temporelle des pertes de charge à travers le médium filtrant. Pour ce faire, des essais ont été effectués (en conditions de fonctionnement particulièrement critiques) dans le but de cerner l'influence de certains facteurs, dont le débit au biofiltre, le débit au décanteur et la concentration en MES à l'affluent du biofiltre, sur ces deux mécanismes. Ces essais ont été réalisés sur une unité pilote (décanteur lamellaire et biofiltre ruisselant) alimentée en continu par des eaux usées domestiques (réseau unitaire). La particularité de ces essais repose sur la mesure en continu des données suivantes: concentration en MES à l'entrée et à la sortie du biofiltre (par des turbidimètres), débits acheminés sur les procédés de décantation et de biofiltration, et la perte de charge à travers le lit filtrant. A l'aide des relations concentration en MES-turbidité, obtenues lors des essais, les données d'une quinzaine de cycles de biofiltration (de durée allant de 3.5 à 44 heures) ont été analysées en regard de l'enlèvement des MES et de l'évolution des pertes de charge. L'interprétation des résultats a permis d'une part de vérifier certains faits concernant l'influence du débit au décanteur, du débit au biofiltre et de la concentration en MES à l'affluent du biofiltre, et d'autre part d'émettre certaines hypothèses quant au rôle de l'âge du cycle et de la nature des particules présentes dans les eaux usées, sur la performance du procédé de biofiltration.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Villeneuve, Jean-Pierre
Co-directeurs de mémoire/thèse: Parent, Carole
Mots-clés libres: matières en suspension; biofiltration; eaux usées; domestiques; biodégradation; biofiltre; biologie; épuration; filtration granulaire; pollution
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 04 juin 2013 19:52
Dernière modification: 11 nov. 2015 19:26
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1416

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice