Dépôt numérique
RECHERCHER

Étude des précipitations horaires au Québec méridional.

Boucher, Sylvie (1985). Étude des précipitations horaires au Québec méridional. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 228 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (93MB) | Prévisualisation

Résumé

Le phénomène des précipitations est extrêmement complexe et les informations concernant le régime pluviométrique du Québec, qu'il est possible de tirer d'atlas climatologiques ne sont pas suffisantes pour répondre adéquatement au besoin de la recherche touchant les phénomènes hydrologiques et le problème des pluies acides, pour ne nommer que ces deux domaines. Dans l'évolution actue11e de la recherche liée au cycle de l'eau, les études pluviométriques se veulent de plus en plus précises à l'échelle régionale et de plus, doivent correspondre à un pas de temps plus adéquat, c'est-à-dire l'heure et non seulement au niveau journalier ou mensuel. Cette première étude des précipitations horaires à l'échelle du Québec méridional, vient donc compléter et préciser la connaissance des variations spatiales et temporelles de la pluviométrie pour les mois de mai à octobre. En plus de constituer une ouverture vers une intégration meilleure et rapide de l'information pluviométrique horaire, elle apporte au niveau de la climatologie, une meilleure compréhension de l'évolution dynamique, spatiale et temporelle des précipitations au Québec. Cette analyse traite de deux thèmes principaux soit l'analyse proprement dite des précipitations horaires et celle des épisodes pluvieux. Dans un premier temps, l'ajustement statistique aux hauteurs mensuelles de précipitations horaires de certaines des lois dérivées de la loi gamma, démontre que la loi gamma à deux paramètres est la plus apte à représenter l'ensemble des distributions mensuelles. Pour 10 stations pluviographiques jugées représentatives du Québec méridional, la répartition des contributions mensuelles en pourcentage de la pluie saisonnière et les fréquences de pluie horaire sont présentées. Les résultats démontrent la tendance générale à l'augmentation des valeurs du pourcentage de la pluie saisonnière de mai à juillet suivie d'une diminution de ces valeurs jusqu'en octobre. Les schémas mensuels des fréquences de précipitations horaires varient généralement de façon inverse aux pourcentages; les fréquences sont élevées au mois de mai et décroissent jusqu’en juillet pour ensuite subir une nouvelle augmentation d’août à octobre. Pour 70 stations pluviographiques du Québec méridional, les cartes mensuelles (mai à octobre) du taux moyen horaire de précipitations et des fréquences des précipitations horaires sont présentées. Les fluctuations saisonnières du taux moyen horaire et des fréquences de précipitations ont respectivement les mêmes tendances mensuelles que le pourcentage de la pluie saisonnière et des fréquences des précipitations horaires. Différents facteurs physiographiques et météorologiques influençant les variations spatiales des deux paramètres pluviométriques cartographiés ont été mis en évidence à partir de l’interprétation des cartes. Ainsi, la valeur du taux moyen horaire de pluie semble fortement liée l’été, à la température maximale moyenne mensuelle choisie comme indice de l’effet convectif. Par contre, la fréquence des précipitations horaires semble surtout influencée par la position en latitude et en altitude de chaque station. L’étude des répartitions horaires des fréquences moyennes des précipitations pour trois stations continentales et une station côtière du Québec, a révélé des fréquences maximales de pluie durant la nuit à la station côtière, tandis que les stations continentales présentent généralement des maxima en fin d’après-midi et en fin de soirée. Le test de Student portant sur l’égalité des valeurs minimales et maximal es des répartitions horaires du nombre moyen d’occurrences de pluie mesurable a été utilisé dans le but de déterminer s’il existe un cycle diurne de la pluie. En dernier lieu, on a procédé à l’analyse des épisodes pluvieux à 10 stations sélectionnées. Cette analyse porte sur les répartitions mensuelles des fréquences, les intensités moyennes et les durées ainsi que les distributions mensuelles des fréquences de différentes classes de durées et d’intensités moyennes. Les contributions de la pluie mensuelle totale de chacune des classes de durée d’épisodes pluvieux sont présentées dans cette section. Ce dernier chapitre a permis de constater les variations spatiales et saisonnières des différents types d’épisodes pluvieux au Québec méridional

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Fortin, Jean-Pierre
Mots-clés libres: précipitations horaires; distribution; épisode; fréquence; heure; hydrologie; mois; pluie; pluviométrie; répartition; statistique; Québec
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 18 juin 2013 18:03
Dernière modification: 11 nov. 2015 18:45
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1404

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice