Dépôt numérique
RECHERCHER

Développement d'une nouvelle méthode de cartographie du risque unitaire d'inondation (crue) pour des résidences.

Blin, Pierrick (2001). Développement d'une nouvelle méthode de cartographie du risque unitaire d'inondation (crue) pour des résidences. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 110 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

Les intervenants responsables de la gestion des inondations ont besoin d'outils permettant de traiter ce problème de façon simple et précise. Il existe plusieurs méthodes dites de cartographie des risques d'inondation dans le monde ayant pour but de répondre à ces besoins. Actuellement, en considérant simultanément les éléments constitutifs du risque, soit l'aléa et la vulnérabilité, aucune de ces méthodes ne permet d'établir de façon précise et quantifiables en tous points du territoire les risques d'inondation. La méthode de cartographie du risque unitaire d'inondation à l'eau libre (CRUE) pour les habitations résidentielles développée par cette étude permet de répondre à ce besoin en procédant à un traitement unitaire (au sens adimensionnel du terme) de la définition du risque. Pour ce faire, les dommages sont d'abord calculés à partir des profondeurs de submersion déduites elles-mêmes des niveaux d'eau pour des périodes de retour représentatives. Le calcul de ces dommages se fait en utilisant une forme de la loi de Gompertz pré-établie dans une étude précédente de Leclerc (Leclerc et al, 1997). Enfin, le risque est l'intégration des dommages (ou taux d'endommagement) unitaires obtenus correspondant à chaque période de retour par rapport à la probabilité de ces périodes de retour. Cette méthode donne des cartes représentant le risque en pourcentage de destruction moyen annuel. Les cartes sont d'une grande flexibilité et peuvent recevoir tous les traitements additionnels permis par un système d'information géographique. La représentation des résultats peut ainsi se faire selon les besoins spécifiques des intervenants. Enfin l'interprétation des cartes de risque en vigueur actuellement au Québec a permis de conclure que celles-ci sous-estiment clairement le risque et qu'un renforcement de la législation ou des méthodes de cartographie semble requis

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Leclerc, Michel
Co-directeurs de mémoire/thèse: Morse, Brian
Mots-clés libres: cartographie; risque unitaire ; inondation; crue; habitation résidence; eau libre
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 04 juin 2013 19:47
Dernière modification: 11 nov. 2015 15:15
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1397

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice