Dépôt numérique
RECHERCHER

Impact du virus de l'hépatite C sur les cellules du système immunitaire

Bilodeau, Marie-Ève (2010). Impact du virus de l'hépatite C sur les cellules du système immunitaire Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 109 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

On estime à 170 millions le nombre de personnes infectées à travers le monde par le virus de l'hépatite C (VHC). Dans 80% des cas, l'infection va devenir persistante ce qui peut mener, après plusieurs années, à des pathologies importantes du foie. Il est connu que l'élimination du virus dans la phase aiguë de l'infection corrèle avec une réponse cellulaire adaptative (CD4+ et CDS+) qui est rapide, multi-spécifique et soutenue dans le temps, alors que les patients qui vont développer une infection chronique ont généralement une réponse cellulaire faible, voire complètement absente. À ce jour, les raisons qui expliqueraient pourquoi seulement 20% des individus sont capables de générer une réponse cellulaire adéquate pour éliminer le virus demeurent inconnues. Cela est dû au fait que la phase aiguë de l'infection, là où a lieu l'induction de la réponse cellulaire, demeure asymptomatique dans la majorité des cas et également par le fait qu'il n'existait aucun système de production du VHC en culture cellulaire avant 2005. Le but de la présente étude était donc d'analyser l'impact du VHC sur les fonctions des cellules du système immunitaire dans un contexte mimant l'infection aiguë. Nous avons utilisé le clone infectieux JFHl (pour Japanese fulminant hepatitis) afin de produire du virus en culture cellulaire dans le but de mettre différentes populations de cellules du système immunitaire en culture avec les sumageants infectieux et nous avons ensuite analysé l'impact du virus sur les fonctions de ces cellules in vitro. Nos résultats démontrent, tout d'abord, que lors de la production du virus en culture cellulaire, l'infection par JFHl de cellules d'hépatocarcinome humain Huh-7.5 (pour Human hepato cellular carcinoma cellline) résulte en une baisse significative de la viabilité cellulaire et que cette baisse de viabilité corrèle avec une augmentation de l'apoptose. En ce qui concerne les cellules immunitaires, nous démontrons que l'apoptose induite par le VHC dans les cellules hépatiques, plutôt que le virus lui-même, induit une augmentation de la production de cytokines par les cellules mononucléées du sang périphérique (PBMCs) et que le virus ne semble pas interférer avec la signalisation des récepteurs de la famille « Toll » (TLRs pour Toll-like receptors) dans ces cellules. Afin d'analyser l'impact du virus sur les cellules dendritiques (CDs), nous avons généré des CDs à partir de monocytes isolés de donneurs sains (MoCOs). Ces cellules ont ensuite été mises en culture avec du surnageant infectieux. Nos résultats démontrent que ni le vtrus, ni I'apoptose induite par l'infection chez les cellules Huh-7.5 ne semble bloquer la maturation des MoCDs, ni leur fonction allostimulatrice. Par contre, et contrairement aux expériences réalisées avec les PBMCs totaux, l'apoptose ne génère pas une augmentation de la production de cytokines par les MoCDs, elle semble au contraire diminuer la production de cytokines induite par la présence du virus. Finalement, nous avons mis en co-cultures des MoCDs avec des cellules Huh-7.5 (infectées ou non), de même qu'avec des cellules Huh-7.5 non infectées, mais apoptotiques. Dans ce cas, nous démontrons que l'apoptose induite par l'infection augmente l'expression des marqueurs d'activation et de co-stimulation sur les MoDCs et ce, en absence de stimuli de maturation. Dans l'ensemble, nos résultats démontrent que l'apoptose induite lors de l'infection par le VHC, plutôt que le virus seul, semble avoir un impact sur les cellules du système immunitaire. Ces résultats peuvent représenter de façon plus réaliste ce qui se passe dans le foie des patients infectés, où les cellules immunitaires infiltrant cet organe sont en contact étroit avec les cellules hépatiques infectées et apoptotiques.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Lamarre, Alain
Mots-clés libres: vhc ; cd ; cellule ; dentritique ; cytokine
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 11 oct. 2013 19:01
Dernière modification: 30 nov. 2015 19:35
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/139

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice