Dépôt numérique
RECHERCHER

Relation entre l'utilisation du territoire d'un bassin versant et la biodisponibilité d'éléments nutritifs transités en rivière: bassin hydrographique de la rivière Yamaska-Nord.

Bégin, Rock (1984). Relation entre l'utilisation du territoire d'un bassin versant et la biodisponibilité d'éléments nutritifs transités en rivière: bassin hydrographique de la rivière Yamaska-Nord. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 76 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (28MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

L'objectif de cette étude consiste principalement à dégager l'importance de certains facteurs et mécanismes qui participent à l'enrichissement excessif du milieu aquatique. Plus précisément on considère deux éléments activateurs qui, la plupart du temps, contrôlent la productivité de l'écosystème des milieux aqueux; soit l'azote (N) et le phosphore (P). En fait on tente de relier directement la biodisponibilité de ces éléments, en rivière, à certaines caractéristiques d'utilisation du territoire. Le rapport N:P des charges produites sur le bassin versant de la rivière Yamaska-Nord et transitées à la rivière, a été identifié comme étant caractéristique d'un niveau d'enrichissement potentiel (NEP) aux points de contrôle; les charges sont calculées à l'aide d'un modèle d'apport qui permet de relier les statistiques d'utilisation d'un territoire, aux quantités d'azote et de phosphore transitées, en tenant compte de l'origine diffuse ou ponctuelle de ces éléments. L'évaluation de la biodisponibilité de N et P a été faite à partir de deux paramètres associés aux composantes biologiques et mesurés en rivière, soit le potentiel de fertilité (PF) et la chlorophylle-a total (chl). Une régression linéaire tenant compte du débit a ensuite permis de relier directement NEP à la biodisponibilité des éléments nutritifs de la rivière en établissant la relation: (PF + chl) Q = a [N/P]⁻b Finalement l'application de cette équation aux données recueillies sur le bassin de la rivière Yamaska-Nord permet de dégager les conclusions suivantes: (i) les charges en nutriments biodisponibles qui transitent dans la rivière sont plus importantes en période de crue qu'en période d'étiage; (ii) le niveau d'enrichissement durant l'étiage d'hiver est supérieur a celui durant l'étiage d'été; (iii) les charges transitées dans la rivière s'avèrent plus importantes au printemps qu'à l'automne pour les milieux peu influencés par l'homme, où les sources diffuses dominent; ce n'est pas le cas pour les sources ponctuelles dont la production semble constante tout au long de l'année; (iv) l'équation développée dans cette étude permet de prévoir l'ordre de grandeur de 1a production phytoplanctonique aux endroits caractéristiques d'un mi lieu 1entique, par 1e seul traitement mathématique des statistiques d'utilisation d'un territoire.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Couture, Pierre
Co-directeurs de mémoire/thèse: Cluis, Daniel
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: bassin versant; biodisponibilité; éléments nutritifs; bassin hydrographique; azote; enrichissement; fertilité; phosphore; rivière Yamaska-Nord
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 18 juin 2013 17:54
Dernière modification: 09 nov. 2015 19:34
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1370

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice