Dépôt numérique
RECHERCHER

Évaluation de facteurs qui contrôlent l'échange de métaux traces entre des mollusques bivalves (Anodonta grandis) et leur environnement aquatique.

Ardisson, Pedro-Luis (1985). Évaluation de facteurs qui contrôlent l'échange de métaux traces entre des mollusques bivalves (Anodonta grandis) et leur environnement aquatique. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 159 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB) | Prévisualisation

Résumé

Des expériences de transfert de sédiments et de mollusques bivalves (Anodonta grandis), d'un milieu plus contaminé à un autre moins contaminé en métaux traces et vi ce-versa, ont été réalisées. Dans ces diverses expériences, les bivalves étaient maintenus dans des enclos et des spécimens étaient prélevés à t = 0, 5, 20, 50 et 100 jours, disséqués (pied, muscle, branchies, manteau, hépatopancréas, masse viscérale) et analysés pour leurs teneurs en Cd, Cu, Fe, Pb et Zn. La répartition des métaux dans différentes fractions des sédiments a également été mesurée à t = 0 et 100 jours. Les expériences ont eu lieu dans les lacs Nontbeillard et La Bruère, situés dans la région minière de Rouyn-Noranda. La comparaison des valeurs moyennes de la longueur, la largeur, la hauteur, le poids des valves et le poids total des tissus nous montre que ces paramètres sont significativement plus élevés (P < O,1) pour les organismes provenant du lac La Bruère que pour ceux du lac Montbeillard; par contre, l'âge et l'indice de condition ne sont pas significativement différents. Le test de Duncan d'analyse de variance a postériori montre que l'écart des concentrations de Cd, Pb et Zn au début de l'expérience (t = U) est significatif entre les spécimens originaires des lacs Montbeillard et La Bruère. Les concentrations de Cd, Cu, Pb et Zn dans les différentes fractions des sédiments se sont avérées très différentes du sédiment du lac Montbeillard au sédiment du lac La Bruère. Malgré ces différences de concentrations entre les deux sédiments, les concentrations de métaux traces dans les tissus des organismes n'étaient pas significativement différentes, après 100 jours, que les sédiments avec lesquels ils étaient en contact dans les enclos aient été transférés ou non. Ces observations, de même que la contribution importante des branchies et du manteau à la teneur totale en métaux dans les organismes suggèrent que les métaux pénètrent dans l'organisme principalement sous forme dissoute. Ces résultats sont aussi en accord avec les caractéristiques anatomiques et physiologiques de l'espèce. Les concentrations de Cd et Zn dans les tissus des bivalves utilisés dans les expériences de transfert de bivalves montrent des variations dans le temps. Ces variations peuvent être expliquées par: i) des changements de concentrations de métaux dans l'environnement externe des bivalves; ii) un effet saisonnier; iii) un effet de confinement dans les enclos. Les coefficients de variation relativement élevés des concentrations ne permettent cependant pas de distinguer clairement entre ces trois effets. Pour tenter de comprendre, et éventuellement de réduire, cette variabilité interspécifique, on a prélevé, dans chacun des deux lacs, des séries d'organismes d'âge et de données allométriques variables; les résultats ont montré que l'âge et les paramètres allométriques (longueur, largeur, hauteur) expliquent peu de 1 a variance observée (36% dans le meilleur des cas).

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Auclair, Jean-Christian
Co-directeurs de mémoire/thèse: Tessier, André
Mots-clés libres: métaux traces; mollusque bivalve; Anodonta grandis; environnement; aquatique; sédiment; lac Nontbeillard; lac Bruère
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 18 juin 2013 18:07
Dernière modification: 06 nov. 2015 18:36
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1343

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice