Dépôt numérique
RECHERCHER

Évaluation des effecs immunotoxiques chez des souris adultes et juvéniles C57B1/6 exposées dans leur diète à du poisson contaminé au chlorure de tributylétain

Badiwa-Bizowe, Brigitte (2007). Évaluation des effecs immunotoxiques chez des souris adultes et juvéniles C57B1/6 exposées dans leur diète à du poisson contaminé au chlorure de tributylétain Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en sciences expérimentales de la santé, 83 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Parmi les polluants particulièrement préoccupants d'aujourd'hui comme toxiques pour l'environnement, on trouve les composés organostanniques dont fait partie le tributylétain (TBT) qui a été souvent utilisé comme agent anti-sallisure dans les peintures sur les parois des bateaux et divers ouvrages. Une fois libéré dans le milieu aquatique, le TBT peut s'accumuler dans la chaîne alimentaire. Ce composé est reconnu comme perturbateur endocrinien provoquant des mutations sexuelles chez certains mollusques marins et il aurait des effets toxiques sur le développement des systèmes nerveux et immunitaire des mammifères. Le TBT s'avère très toxique (1 à 10 !lgll pour la létalité,pr 1 !lgll pour la sublétalité et 0,5 ng/1 pour une perturbation endocrinienne dénommée « imposexe »). Dans ce contexte, l'immunotoxicité du TBT est importante tant pour l'environnement que pour la santé humaine. Nous avons ciblé à ce sujet les effets immunotoxiques possibles de la consommation de poissons contaminés avec du TBT chez des populations qui en sont de grands consommateurs. À cette fin, nous avons mené une étude dans le but d'évaluer les effets du TBT sur le fonctionnement du système immunitaire des souris C57BU6 adultes et juvéniles, mâles et femelles. Ces souris ont été nourries avec une diète contenant du poisson contaminé à une concentration de 400 !lg CTBT/kg (selon la concentration environnementale de TBT contenue dans du poisson frais) pendant 30 jours et les souris ont été ensuite sacrifiées. Cinq paramètres immunologiques ont alors été examinés : les poidscorporels et ceux des organes lymphoïdes (rate et thymus), la transformation lymphoblastique à la concanavaline A (CON A) et au lipopolysaccharide (LPS), la phagocytose, l'activité des cellules tueuses (NK), ainsi que le test de la production d'anticorps (PFC). Les résultats obtenus suite à la suite de ces expériences ont montré une immunomodulation du TBT pour certains des paramètres mesurés: il a eu une diminution des poids des rates et des thymus principalement chez des souris mâles juvéniles. On a observé une augmentation significative de la phagocytose chez les souris exposées comparativement aux témoins pour les deux sexes, autant chez les adultes que chez les juvéniles. L'activité des cellules NK a baissé chez les juvéniles. La lymp oprolifération a montré une faible stimulation des lymphocytes T par la concanavaline A (CON A) chez les juvéniles et les adultes ; par contre la stimulation des lymphocytes B par la lipopolyssaccharide (LPS) a été plus élevée chez les juvéniles que chez les adultes. Ces résultats suggèrent que l'exposition des souris à une faible dose de CTBT a modulé certains aspects des fonctions immunitaires à médiation cellulaire et humorale ainsi que des mécanismes d'immunosurveillance de l'hôte contre les tumeurs et les infections virales, ceci en fonction du sexe et de l'âge, avec une vulnérabilité plus notable chez les juvéniles.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Fournier, Michel
Co-directeurs de mémoire/thèse: Vancoillie, Raymond (Université de Sherbrooke)
Mots-clés libres: immunotoxicite ; tbt
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 10 janv. 2013 21:23
Dernière modification: 08 déc. 2015 14:30
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/129

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice