Dépôt numérique
RECHERCHER

Domaine Nord : protocole analytique pXRF pour utilisation pendant l’été 2019.

Ross, Pierre-Simon ORCID: https://orcid.org/0000-0002-5302-698X (2019). Domaine Nord : protocole analytique pXRF pour utilisation pendant l’été 2019. MB (2019-04). Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles, Québec.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

La géochimie est un outil précieux lors de la cartographie géologique régionale, notamment dans les roches volcaniques et dans les intrusions à grains fins. Un des usages est la discrimination lithologique, c.-à-d. la séparation de roches parfois visuellement similaires en groupes géochimiques, préférablement cartographiables. Il est possible d’obtenir des données géochimiques sur le terrain grâce aux analyseurs portatifs à fluorescence des rayons X (pXRF), mais leur utilisation systématique n’est pas répandue dans les services géologiques gouvernementaux. Il y a bien sûr le coût d’achat de l’appareil qui peut être un facteur, mais aussi le manque de familiarité du personnel avec les appareils, les préoccupations sur la qualité des données, et des questionnements sur l’interprétation des données. Un test est donc en cours au MERN, avec la collaboration de l’INRS, pour vérifier le potentiel du pXRF pour la cartographie géologique régionale dans les roches volcaniques. Ce test cible le feuillet 35G11 dans le Domaine Nord, qui fait partie de l’Orogène de l’Ungava. Pendant l’été 2018, de nombreuses mesures pXRF in situ sur les roches volcaniques et intrusives provenant du Domaine Nord ont été réalisées avec un appareil pXRF appartenant à l’INRS. Les mesures ont été faites sur des tranches de roches, et un contrôle de la qualité rigoureux a été mis en place. Les objectifs de cette première phase du test étaient de (1) optimiser l’acquisition des données pXRF de routine sur des roches typiques du secteur; et (2) vérifier la performance et calibrer l’appareil pour les roches du Domaine Nord. Ces objectifs ont été atteints. L’hétérogénéité minéralogique d’une roche peut être prise en compte en faisant des mesures à plusieurs endroits sur la tranche, mais en raccourcissant le temps de mesure à chaque endroit. Les données de l’été 2018 montrent que de mesurer cinq points par échantillon, avec un temps par « beam » de 15 s (total de 30 s par endroit en mode Mining Plus et 45 s par endroit en mode Soil) suffit pour obtenir une précision acceptable. La calibration de l’appareil, faite sur 20 échantillons représentatifs du Domaine Nord, permet de corriger les données pour Al2O3, CaO, Fe2O3t, MgO, MnO, Ni et SiO2, en mode Mining Plus, et pour Cr, K2O, Nb, Rb, Sr, TiO2, Y, Zn et Zr, en mode Soil. Ces résultats permettent de proposer un protocole analytique pour la phase 2 du test, qui impliquera des mesures de routine sur chaque échantillon du feuillet 35G11, et qui aura lieu à l’été 2019 lors de la campagne de cartographie régionale du MERN.

Type de document: Rapport
Mots-clés libres: géochimie; cartographie géologique régionale; roches volcaniques; pXRF;
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 24 mai 2022 21:11
Dernière modification: 24 mai 2022 21:11
URI: https://espace.inrs.ca/id/eprint/12571

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice