Dépôt numérique
RECHERCHER

La localisation des écoles primaires et le bruit aérien dans la région métropolitaine de Toronto : un diagnostic d'équité environnementale et une analyse des impacts sur la réussite scolaire

Audrin, Thomas, Apparicio, Philippe ORCID: https://orcid.org/0000-0001-6466-9342 et Séguin, Anne-Marie ORCID: https://orcid.org/0000-0002-6195-7813 (2021). La localisation des écoles primaires et le bruit aérien dans la région métropolitaine de Toronto : un diagnostic d'équité environnementale et une analyse des impacts sur la réussite scolaire Canadian Journal of Regional Science/Revue canadienne des sciences régionales , vol. 44 , nº 1. p. 22-34.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Cet article poursuit deux objectifs. Premièrement, il s’agit de vérifier si les écoles primaires accueillant des enfants issus de milieux défavorisés sont disproportionnellement localisées à proximité des aéroports, dans la région métropolitaine de Toronto. Deuxièmement, il s’agit de vérifier si les écoles primaires avec des niveaux de bruit aérien élevés présentent des niveaux de réussite scolaire plus faibles. L’étude porte sur 1420 écoles primaires publiques ou catholiques. Les courbes NEF ont été utilisées comme indicateur de gêne causée par le bruit des avions. Treize variables décrivant les caractéristiques des écoles et de leur clientèle ont été recueillies au niveau de chaque établissement pour l’année scolaire 2017-2018 à partir de données du Gouvernement de l’Ontario et du Ministère de l’Éducation. Des tests de Student ont été effectués pour réaliser le diagnostic d’équité environnementale alors que pour évaluer l’impact du bruit aérien sur la réussite scolaire, douze modèles de régression ont été construits. Les résultats des tests de Student démontrent que les écoles primaires avec des niveaux plus élevés de bruit aérien accueillent une clientèle plus souvent issue de milieux défavorisés et d’une langue maternelle autre que la langue d’enseignement. Concernant la réussite scolaire, les écoles dans la zone NEF présentent des taux de réussite significativement plus faibles. Par contre, une fois contrôlées les caractéristiques sociodémographiques, le bruit aérien n’est plus significativement associé à des taux de réussite plus faibles.

Type de document: Article
Mots-clés libres: bruit des avions; écoles primaires; équité environnementale; réussite scolaire; Toronto
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 30 nov. 2021 14:49
Dernière modification: 26 janv. 2022 14:22
URI: https://espace.inrs.ca/id/eprint/12089

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice