Dépôt numérique
RECHERCHER

La vie dans les espaces publics : le cas de trois différents espaces montréalais

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Bouhadiba, Lilia (2020). La vie dans les espaces publics : le cas de trois différents espaces montréalais Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en études urbaines, 104 p.

[thumbnail of Bouhadiba-L-M-Juin2020.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB) | Prévisualisation

Résumé

Depuis plusieurs années, des recherches visant à comprendre la vie dans les espaces publics se sont inspirées des travaux de l’architecte danois Jan Gehl. Cet auteur a développé des méthodes d’aide pour l’étude du comportement humain dans l’espace public. Ce rapport de recherche présente les résultats d’un stage pratique sur la vie dans les espaces publics mené dans trois différents espaces publics montréalais: les Terrasses Roy, la place du Canada et le parc Jean Brillant. Ce stage a été mandaté au Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) à l'été 2019. Le but de ce travail est de comprendre de quelle manière et par qui ces espaces publics montréalais sont utilisés. Pour ce faire, nous avons testé des outils développés par le Gehl Institute, traduits et développés dans le contexte montréalais par le CEUM. Les outils utilisés sont les plus récents et les seuls qui s’intéressent à la vie qui se déroule dans l’espace public. L’analyse des données nous a permis de comprendre certaines dynamiques qu'engendre un espace public dans ses différentes formes. Par exemple, l’utilisation et le profil des utilisateurs semblent changer en fonction de la forme de l’espace, de son emplacement dans le quartier et de son aménagement. Aussi, nous avons formulé des recommandations visant à améliorer les outils et les rendre plus appropriés au contexte montréalais. Les résultats du projet de recherche seront publiés sur le site web du CEUM (www.lesespacespublics.com ) afin de sensibiliser les citoyens et les décideurs à l’importance de l’espace public dans les villes.

For several years, research aimed at understanding life in public spaces has been inspired by the work of Danish architect Jan Gehl. He developed methods to study human behaviors in public space in order to assess the course of life in public space. This report presents the results of a practical internship on life in public spaces conducted in three different Montreal public spaces: Terrasses Roy, place du Canada and Jean Brillant park. This internship was mandated at the Montréal Urban Ecology Centre (CEUM) in the summer of 2019. The aim of this work is to understand how and who uses Montreal public spaces. To do this, we tested tools developed by the Gehl Institute, translated and developed for Montréal by CEUM. The tools used are the most recent and the only ones that are looking at life in public space. The analysis of the data collected in the field has made it possible to understand certain dynamics that a public space generates in its different forms. For example, the use and profile of users change according to the form of the space, the location in the neighborhood, and its layout. We also made recommendations aimed at improving the tools and making them more appropriate to the Montreal context. The results of the research project will be published on the CEUM new website (www.lesespacespublics.com) in order to make citizens and decision makers aware of the importance of public space in cities.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Cloutier, Marie-Soleil
Mots-clés libres: espaces publics; usages de l’espace; outils de collecte; observations terrain; Montréal; Public space; space user; collection tools; field observations; Montreal
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 19 mars 2021 15:31
Dernière modification: 24 août 2021 13:15
URI: https://espace.inrs.ca/id/eprint/11479

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice