Dépôt numérique
RECHERCHER

Utilisation d'un modèle de simulation stochastique et d'un SIG pour l'analyse et la représentation spatiale des risques de contamination des eaux souterraines par les pesticides.

Gauthier, Eric, Dupuis, Pierre, Banton, Olivier et Villeneuve, Jean-Pierre (1993). Utilisation d'un modèle de simulation stochastique et d'un SIG pour l'analyse et la représentation spatiale des risques de contamination des eaux souterraines par les pesticides. Sciences et techniques de l'eau , vol. 26 , nº 4. p. 273-282.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Au Québec, l'eau souterraine représente en milieu agricole la principale source d'approvisionnement en eau potable. Mais on constate de plus en plus une contamination de cette eau par les pesticides utilisés en agriculture. Pour gérer adéquatement l'utilisation des pesticides, il faut savoir quel pesticide utiliser sur le territoire en considérant les paramètres conditionnant le mouvement des pesticides dans le sol et le cadre législatif. Un nouvel outil développé par la recherche dans le domaine des sciences de l,eau, de l’environnement, de l,agronomie et de la géomatique, permet d'entrevoir une gestion lus harmonieuse des pesticides répondant aux préoccupations du développement durable en agriculture. L'outil est composé d'un modèle stochastique d'évaluation du risque de contamination (VULPEST) et d'un système d'information géographique (MGE). Il permet de visualiser les risques potentiels de contamination et d'identifier les correctifs nécessaires pour la prévenir (sélection des pesticides à risque minimaux et périmètres de protection des milieux sensibles) avec des données habituellement disponible. Un exemple d'application a été réalisé dans le comté de Richelieu (Québec). Trois types de résultats cartographiques ont été développés: la carte des probabilités de contamination, la carte du schéma d’utilisation des pesticides et la carte des risque réels de contamination du territoire. Par exemple, la carte des probabilité de contamination du comté de Richelieu démontre qu'un application annuelle de 2kg/ha d'atrazine (taux recommandé par le fabricant et la MAPAQ) sur les cultures de maïs comporte des probabilités de contamination supérieur à 75%. Ainsi, les concentrations moyennes annuelles d'atrazine dans la nappe phréatique dépassent la norme nationale de 0.06 mg/l dans 75% des cas. Le schéma d'utilisation des pesticides pour la culture du blé et de l'orge indique que l'on devrait utiliser le dicamba plutôt que le 2,4-D étant donné les moindre risque. La carte des risques réels indique que le territoire comporte des risques élevés de contamination par l'atrazine et qu'il faudra corriger la situation actuelle. Cette expérimentation démontre clairement que l,outil permettra aux intervenants de reposer leurs interventions et leurs décisions sur des critères objectifs et justifiables du point de vue scientifique.

Type de document: Article
Mots-clés libres: eau souterraine; risque; contamination; SIG; modèle stochastique; VULPEST
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 17 févr. 2021 16:08
Dernière modification: 17 févr. 2021 16:08
URI: https://espace.inrs.ca/id/eprint/11243

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice