Dépôt numérique
RECHERCHER

Lixiviation biologique des métaux lourds et stabilisation des boues municipales.

Blais, Jean-François ORCID: https://orcid.org/0000-0003-3087-4318, Campbell, Peter G. C., Tyagi, Rajeshwar Dayal et Benmoussa, Hamel (1994). Lixiviation biologique des métaux lourds et stabilisation des boues municipales. Water Quality Research Journal , vol. 29 , nº 1. p. 39-52. DOI: 10.2166/wqrj.1994.003.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

La présence de teneurs élevées en métaux lourds retrouvées dans les boues de stations d’épuration est un facteur important limitant l’épandage agricole de cette biomasse potentiellement fertilisante. Au cours des dernières années, quelques procédés microbiologiques d’extraction des métaux lourds ont été examinés. La mise au point d’un procédé qui permettrait conjointement l’enlèvement des métaux lourds et la stabilisation des boues est évidemment souhaitable. L’approche poursuivie dans cette étude était de vérifier si le procédé microbien de lixiviation des métaux lourds développé dans notre laboratoire pourrait éventuellement remplacer les procédés conventionnels de stabilisation des boues municipales. Les résultats obtenus en cultures discontinues avec des boues secondaires prélevées d’un réacteur biologique séquentiel (RBS) montrent que la forte chute de pH (< 2.5), laquelle est liée directement à la quantité de soufre ajouté à la boue, entraîne une solubilisation importante des métaux (Al: 20–31%, Cd: 81-99%, Cr: 17–43%, Cu: 85–97%, Fe: 13–49%, Mn: 90–100%, Ni: 66–84%, Pb: 20–44%, Zn: 91–97%). De plus, ce procédé permet une réduction appréciable des matières en suspension volatiles (33%), alors que les propriétés fertilisantes des boues traitées sont conservées (N: 90%, P: 100%, K: 100%).

Abstract

High concentrations of heavy metals limit agricultural utilization of sewage sludge as potential fertilizer. In recent years, microbial processes have been studied to determine how to extract metals from sludge. It would be preferable, however, to develop a process combining heavy metal removal and sludge stabilization. The objective of our study was to verify if the microbial metal leaching process developed in our laboratory could eventually replace the conventional sewage sludge stabilization process. The results obtained from the use of batch cultures with secondary sewage sludge taken from a sequencing batch reactor show that the steep pH reduction (< 2.5), which is directly proportional to the quantity of elemental sulfur added during the process, causes considerable metal solubilization (Al: 20–31%, Cd: 81–99%, Cr: 17–43%, Cu: 85–97%, Fe: 13–49%, Mn: 90–100%, Ni: 66–84%, Pb: 20–44%, Zn: 91–97%). This process also permits an appreciable reduction in volatile suspended solids (33%), while conserving the fertilising property of treated sludge (N: 90%, P: 100%, K: 100%).

Type de document: Article
Mots-clés libres: métaux lourds; boues d’épuration; soufre élémentaire; biolixivation; stabilisation des boues
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 17 févr. 2021 16:17
Dernière modification: 18 févr. 2022 19:14
URI: https://espace.inrs.ca/id/eprint/11235

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice