Dépôt numérique
RECHERCHER

Criblage de la toxicité et du potentiel perturbateur endocrinien de plastifiants et d’ignifugeants émergents en culture organotypique de testicules foetaux de rat

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Tardif, Sarah (2020). Criblage de la toxicité et du potentiel perturbateur endocrinien de plastifiants et d’ignifugeants émergents en culture organotypique de testicules foetaux de rat Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences expérimentales de la santé, 113 p.

[thumbnail of Tardif-S-M-Aout2020.pdf]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF. Désignés comme perturbateurs endocriniens (PE) dans les dernières années, le bis (2-éthylhexyl) phtalate (DEHP), un plastifiant, et le 2,2'4,4'-tétrabromodiphényléther (BDE-47), un ignifugeant, sont actuellement réglementés et remplacés par des substituts dont la toxicité est inconnue. Trois substituts du DEHP, le phtalate de diisononyle (DiNP), l’adipate de diisodécyle (DIDA) et le diisobutyrate de 2,2,4-triméthyl-1,3-pentanediol (TXIB), et deux substituts du BDE-47, le phosphate de tributoxyéthyle (TBEP) et le phosphate de triphényle isopropylé (IPPP), ont été évalués et comparés aux produits qu’ils remplacent en utilisant un modèle de culture organotypique de testicules foetaux de rat. Les sécrétions journalières de testostérone basales et stimulées par la LH ont été mesurées par dosage immuno-enzymatique (ELISA). Après trois jours de culture, la densité et le taux de prolifération des principaux types de cellules testiculaires ont été analysés par immunofluorescence. À 10-5M, seul le MEHP a induit une diminution significative des sécrétions de testostérone, de la densité des cellules germinales et de la prolifération des cellules de Sertoli. Les résultats n’indiquent aucune preuve d’un potentiel PE et d’une toxicité marquée des substituts, mais devront être appuyés par davantage de réplicats afin de déterminer si d’autres études toxicologiques sont nécessaires.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Delbès, Géraldine
Mots-clés libres: Testicule foetal; plastifiants; retardateurs de flamme; culture organotypique; testostérone; cellules de Leydig; cellules de Sertoli; cellules germinales
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 29 janv. 2021 20:31
Dernière modification: 02 mars 2022 13:20
URI: https://espace.inrs.ca/id/eprint/11197

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice