Dépôt numérique
RECHERCHER

Induction et modulation de cutokines par le n-formyl-métidonyl-leucyl-phénylalanine chez les cellules mononucléaires du sang humain

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Arbour, Nathalie (1993). Induction et modulation de cutokines par le n-formyl-métidonyl-leucyl-phénylalanine chez les cellules mononucléaires du sang humain Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 185 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (57MB) | Prévisualisation

Résumé

Le N-formyl-méthionyl-leucyl-phénylalanine (FMLP) est un dérivé bactérien capable d'induire et de moduler des réponses cellulaires liées à l'inflammation. Le chimiotactisme des neutrophiles et des monocytes et 1'i nduction de la flambée oxidative sont des effets bien connus de ce peptide. Les cytokines constituent des messagers intercellulaires importants dans les réponses immunes. L'impact du FMLP sur les cytokines est peu connu. Nous avons évalué les effets du FMLP seul ou en combinaison avec le lipopolysaccharide (LPS), un autre dérivé bactérien, sur l'expression de gène et la sécrétion de cytokines inflammatoires.

Nous avons utilisé des cellules mononucléaires du sang humain comme cible du FMLP étant donné leur rôle majeur dans la sécrétion de cytokines. Des dosages fonctionnels ont été effectués pour doser le TNP-a (lignée L929) et 1 'IL-6 (lignée B9) présents dans les surnageants cellulaires. Des analyses de type Northern ont été utilisées pour évaluer l'expression des gènes du TNP-a, l'IL-la, l'IL-113 et l'IL-6.

Le FMLP (250 JLg/mL) contrairement au LPS (100 ng/mL) n'a pas induit la transcription du gène ou la sécrétion de TNP-a. ll a par contre inhibé la sécrétion du TNP-a induite par le LPS sans modifier l'expression du gène de cette cytokine. L'inhibition est indépendante de la protéine G1 puisqu'un prétraitement à la toxine de Bordetella pertussis ne l'a pas modifié.

Les effets du FMLP sur la sécrétion d'IL-6 se sont manifestés à partir de 24 heures de stimulation. Le FMLP a induit la sécrétion d'IL-6 au-dessus du niveau du témoin. La combinaison FMLP + LPS a provoqué une sécrétion plus grande que celle observée avec un seul des stimuli. L'induction de la sécrétion d'IL-6 est potentiellement due en partie à l'augmentation de l'expression du gène codant pour cette protéine. Le FMLP a induit l'ARNm codant pour l'IL-6 et ceux des IL-la et IL-lB. L'induction de la sécrétion d'IL-6 et de l'expression des gènes IL-la et IL-l.B est sensible à l'action de la toxine de Bordetella pertussis. Une ou des protéines G1 sont impliquées dans ces effets du FMLP. Il pourrait bien s'agir des protéines G couplées aux récepteurs du FMLP.

Les effets du FMLP: inhibition de la sécrétion de TNF-a induite par le LPS, l'induction de la sécrétion d'IL-6 et l'augmentation de la sécrétion d'IL-6 induite par le LPS sont dépendants de la dose de stimuli utilisée. Plus la dose du FMLP est importante ( 125 à 500 JJg/mL) plus ces effets sont importants.

Les résultats obtenus démontrent que le TNF-a est régulé par des mécanismes distincts de ceux qui régissent l'IL-la, l'IL-l.B et l'IL-6. Le FMLP est à la fois un inducteur et un modulateur de cytokines. Il pourrait éventuellement être utilisé pour contrôler les taux de cytokines.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Oth, Daniel
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 13 août 2019 02:01
Dernière modification: 13 août 2019 02:01
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/8547

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice