Dépôt numérique
RECHERCHER

Modulation des paramètres de l'immunité cellulaire et naturelle chez des jeunes rats exposés à des champs magnétiques (60-HZ) de différentes intensités

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Tremblay, Lyna (1993). Modulation des paramètres de l'immunité cellulaire et naturelle chez des jeunes rats exposés à des champs magnétiques (60-HZ) de différentes intensités Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 144 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (47MB) | Prévisualisation

Résumé

Les champs magnétiques, omniprésents dans nos vies, sont produits par la circulation des charges électriques à l'intérieur de fils conducteurs. Des études épidémiologiques ont associé les expositions résidentielles et occupationnelles aux champs magnétiques à différents types de cancer. Par ce travail, nous avons voulu évaluer l'influence des champs magnétiques de 60 Hz de quatre intensités allant de 2 à 2000 μT, sur les réponses des cellules du système immunitaire. Pour tenter de mieux cerner les effets des champs magnétiques, des rats Fischer 344/N ont été exposés aux différentes intensités en période prénatale jusqu'à l'âge de six ou douze semaines. Plusieurs paramètres ont été étudiés: l'activité des cellules NK spléniques, le nombre de lymphocytes T et B, la sécrétion d'anticorps par les cellules B spléniques ainsi que les productions de TNF, N02- et de H202 par les cellules péritonéales.

Les champs magnétiques d'intensité élevée ont potentialisé les réponses de l'activité des cellules NK spléniques, mais semblent par contre moduler négativement les pourcentages de lymphocytes T CD4+, CDS+ et CDS+ ainsi que les lymphocytes B (Ig+) suivant six semaines d'exposition. À l'exception de la population cos+, le niveau des paramètres testés sont tous revenus à un niveau normal, après douze semaines d'exposition. Les champs magnétiques ont eu peu d'effet sur les productions de TNF-a., de N02- et de H202 par les cellules péritonéales.

Les résultats obtenus suggèrent que le système immunitaire pourrait être affecté de façon significative par les CM d'intensité élevée, intensités rencontrées en milieu industriel ou en grande proximité d'appareillage électrique. Quelques paramètres sont modulés positivement par les CM et d'autres négativement, ce qui peut améliorer l'efficacité de la réponse immunitaire ou bien être néfaste pour le système immunitaire dans sa lutte contre les agents infectieux et les cellules néoplasiques.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Mandeville, Rosemonde
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 22 août 2019 15:24
Dernière modification: 22 août 2019 15:24
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/8546

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice