Dépôt numérique
RECHERCHER

Expression du gène de la xylanase de Cryptococcus albtdus chez la levure Pichia stipitis

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Zalce Olivera, Maria Eugenia (1993). Expression du gène de la xylanase de Cryptococcus albtdus chez la levure Pichia stipitis Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maitrise en microbiologie appliquée, 97 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (26MB) | Prévisualisation

Résumé

A 1 'heure actuelle, il existe un grand intérêt pour la recherche de nouvelles sources d'énergie qui, contrairement au pétrole, seraient moins polluantes, peu coûteuses et si possible renouvelables. La biomasse, constituée principalement de polysaccharides, pourrait s'avérer une solution, à condition de pouvoir dégrader efficacement ces polymères en monosaccharides plus facilement utilisables. Le sujet de ce travail porte sur la bioconversion du xylane, un constituant de l'hémicellulose, en éthanol. De nombreux microoorganismes sont capables de dégrader la biomasse et de 1 'utiliser comme source de carbone pour leur croissance, mais ils ne produisent pas d'éthanol. D'autre part, certaines levures, dont Pichia stipitis, fermentent les monosaccharides en éthanol, mais elles ne possèdent pas les enzymes qui permettent la dégradation des polysaccharides. Nous avons donc tenté de relier ces deux caractéristiques en créant, par génie génétique, une levure capable de fermenter directement le xylane en éthanol en clonant chez P. stipitis le gène de la xylanase de Cryptococcus albidus. Le gène de la xylanase produit par cette levure a été isolé à partir d'une banque génomique et un fragment d'environ 3 Kb a été séquencé (Boucher~ al., 1988; Morosoli et al., 1988b). La séquence a montré que le gène contient 7 introns. Le gène de la xylanase sous forme de cADN a été placé sous le contrôle du promoteur du gène de la xylose réductase de P. stipitis et a été cloné dans cette souche. Le gène est exprimé et une xylanase de 50 kDa est sécrétée par le transformant dans le milieu de culture. Cette souche IAF 145 est capable de croître dans un milieu xylane, en conditions aérobiques mais sans pour cela produire de l'éthanol. En conditions anaérobiques, ce clone fermente le xylane et produit jusqu'à 30 mM d'éthanol.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Morosoli, Rolf
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 22 août 2019 15:27
Dernière modification: 22 août 2019 15:27
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/8538

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice