Dépôt numérique
RECHERCHER

Clonage du gène de l'immortalisation du cytomegalovirus humain

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Pramatarova, Albena (1992). Clonage du gène de l'immortalisation du cytomegalovirus humain Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maitrise en microbiologie appliquée, 130 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (23MB) | Prévisualisation

Résumé

La transformation néoplasique des cellules diploïdes est de plus en plus considérée comme un processus graduel impliquant premièrement une étape d'immortalisation suivie de changements phénotypiques conduisant à la tumorigénicité.

Dans ce travail nous nous sommes intéressés aux propriétés immortalisantes d'un virus herpétique: le cytomégalovirus humain souche AD-169 (HCMV). Notre hypothèse de départ était l'existence chez HCMV, comme c'est le cas chez herpès simplex type 2, de deux gènes voisins mais différents responsables de l'immortalisation et de la transformation oncogène. Le principal problème lors de l'étude de l'immortalisation, est le choix d'un système cellulaire permettant l'observation du phénomène. Nous avons entrepris de cloner le fragment BamH I-P du génome HCMV, couvrant la région Hind III-E responsable de la transformation tumorigénique et nous avons testé son potentiel immortalisant sur des cellules de poumon d'embryon de chien. Lors d'expériences semblables, les cellules de rein d'embryon de chien étaient apparues particulièrement adéquates pour l'observation du phénomène de l'immortalisation par le HCMV, car elles avaient une durée de vie très limitée. Malheureusement, les cellules de poumons ne semblent pas partager toutes les caractéristiques de leurs consoeurs. Elles ne sont pas aussi sensibles à la transformation et de plus, elles semblent susceptibles à des manifestations du genre transformation spontanée. Les difficultés mentionnées plus tôt nous ont empèché de localiser de façon précise le gène de l'imrnortalisation du HCMV.

Les résultats de transformation obtenus avec les cellules de poumon semblent toutefois, confirmer les résultats obtenus avec les cellules de rein.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Trudel, Michel
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 26 août 2019 20:38
Dernière modification: 26 août 2019 20:46
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/8533

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice