Dépôt numérique
RECHERCHER

Dissémination de l'expression du gène de la polyédrine du virus de la polyédrose cytoplasmique d'Euxoa scandens , dans le ver à soie (Bombyx mori), par deux types de baculovirus recombinants.

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Kendirgi, Frédéric (1995). Dissémination de l'expression du gène de la polyédrine du virus de la polyédrose cytoplasmique d'Euxoa scandens , dans le ver à soie (Bombyx mori), par deux types de baculovirus recombinants. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 198 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (61MB) | Prévisualisation

Résumé

Le signe caractérisant l'infection d'une cellule par un Virus des Polyédroses Cytoplasmiques (VPC) est la formation de corps d'inclusion (polyèdres). La synthèse de ces polyèdres n'a été démontrée que dans les cellules épithéliales intestinales de larves d'insectes infectés. Mais il est difficile de circonscrire l'infection au VPC à cet organe en se basant uniquement sur la présence de polyèdres. En effet, plusieurs études ont prouvé que la réplication du génome viral peut avoir lieu sans l'expression de gène(s) de VPC. Il s'en dégage que dans certaines conditions, l'agencement cristallin de la principale protéine virale (polyédrine) à savoir celle responsable des polyèdres, n'est pas respectée. De ce fait, la cellule infectée ne présente pas de polyèdres bien que le virus s'y réplique. Afin d'étudier le lien entre l'expression et la cristallisation de la polyédrine, nous avons fait exprimer par deux types de baculovirus recombinants le gène de la polyédrine d'un VPC. Grâce au tropisme des baculovirus, nous sommes parvenus à exprimer in vivo la polyédrine du VPC d'Euxoa scandens. La particularité de ce travail réside dans le fait que des tissus alors dépourvus de polyèdres lors d'infection au VPC, contenaient à présent des corps d'inclusion de VPC.

Dans un premier temps nous avons étudié l'expression simple du gène de la polyédrine du VPC par un baculovirus recombinant Deuxièmement, nous avons analysé l'expression simultanée du gène de la polyédrine d'un VPC avec la polyédrine du baculovirus recombinant. Nos résultats ont démontré que l'expression du gène de la polyédrine du VPC dans des tissus ne montrant pas de signes d'infection au VPC est possible. Celle-ci résulte en la cristallisation de la protéine à la fois dans le cytoplasme et dans le noyau des cellules infectées par les baculovirus recombinants. De plus, nous avons démontré que la présence de corps d'inclusion de VPC dans une cellule infectée par un Virus de Polyédroses Nucléaires (VPN), n'interfère ni avec la réplication de ce baculovirus et ni avec l'inclusion des baculovirions dans leurs propres corps cristallins. Notre étude a aussi montré la possibilité de généraliser dans plusieurs tissus de larves, la formation de polyèdres de VPC. Ces derniers se retrouvent à la fois dans le cytoplasme et dans le noyau des cellules infectées par ces deux types de baculovirus recombinants. La présence de corps d'inclusion dans des tissus auparavant dépourvus de polyèdres, devrait déboucher sur l'étude des répercussions physiopathologiques de la co-cristallisation de polyédrines cypovirale et baculovirale.

Dans le cadre d'élaboration de VPN recombinants ayant un potentiel bio-insecticide accru, nos résultats ont montré qu'il est possible d'obtenir un baculovirus avec un gène codant un bio-insecticide ainsi qu'exprimant la polyédrine qui cristallise autour des virions recombinants.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Demers, François
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 08 août 2019 01:56
Dernière modification: 08 août 2019 01:56
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/8220

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice