Dépôt numérique
RECHERCHER

Mapping Wetlands and Land Cover Change with Landsat Archives: The Added Value of Geomorphologic Data / Cartographie de la dynamique spatio-temporelle des milieux humides à partir d’archives Landsat: la valeur ajoutée de données géomorphologiques.

Blanchette, Marianne; Rousseau, Alain N.; Poulin, Monique (2018). Mapping Wetlands and Land Cover Change with Landsat Archives: The Added Value of Geomorphologic Data / Cartographie de la dynamique spatio-temporelle des milieux humides à partir d’archives Landsat: la valeur ajoutée de données géomorphologiques. Canadian Journal of Remote Sensing , vol. 44 , nº 4. p. 337-356. DOI: 10.1080/07038992.2018.1525531.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Bien que la télédétection soit une technique éprouvée pour l’étude spatio-temporelle de la répartition des milieux humides, le caractère dynamique des milieux humides associé aux conditions météorologiques et l’obstruction du sol par la canopée forestière sont toujours un défi pour les cartographes. Dans cet article, nous explorons la valeur-ajoutée de l’utilisation de données géomorphologiques, soit la géométrie de versants (formes de Dikau) et les classes de drainage des sols, comme données auxiliaires afin de cartographier l’évolution des superficies de milieux humides au cours des 35 dernières années. Une classification orientée-objet a été développée à travers une étude de cas au Québec. Deux séries de scénarios ont été générées (printemps et automne) pour les années 1978, 1985, 1992, 2001 et 2014. Les résultats montrent que la précision globale s’est améliorée de 19% à 35% par l’utilisation des données géomorphologiques, surtout par l’ajout des classes de drainage, confirmant ainsi leur impact considérable sur la classification. Cependant, des écarts ont été observés entre les scénarios printaniers et automnaux. Les superficies occupées par les milieux humides ont diminué de 8%–53% entre 1978 et 2014. Parallèlement, les superficies occupées par les terres agricoles ont également connu une forte diminution (72%–83%).

Abstract

While classification of remote sensing images has proven useful to quantify wetland losses, wetland mappers have always faced challenges, such as dealing with variable responses of wetlands to meteorological conditions and the obstruction of ground by the canopy in forested wetlands. In this paper, we investigate the added value of using geomorphological data, namely hillslope geometry (through Dikau shapes) and soil drainage classes, as ancillary datasets to map the evolution of wetland cover over the last 35 years. We developed an object-based image analysis method, through a case study in Quebec. Two sets of land cover scenarios (spring and fall) were generated from Landsat archives for 1978, 1985, 1992, 2001, and 2014. Results show that the global accuracy was improved by 19% to 35% when using the geomorphological data, especially soil drainage classes, confirming that their use as ancillary data significantly contributed to the classification process. However, differences were noted between spring and fall scenarios. The wetland cover of the study watershed decreased by 8%–53% between 1978 and 2014 at the expense of an increase in urban areas. Meanwhile, the agricultural land cover decreased (72%–83%) throughout the study period, while forests, water, and bare soil remained stable.

Type de document: Article
Mots-clés libres: forestry; remote sensing; soils
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 03 juin 2019 18:24
Dernière modification: 03 juin 2019 18:24
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/8065

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice