Dépôt numérique
RECHERCHER

Effet de Wnt4 sur la prolifération des cellules souches hématopoïétiques chez des souris jeunes et adultes

Tlili, Mouna; Heinonen, Krista M. . Effet de Wnt4 sur la prolifération des cellules souches hématopoïétiques chez des souris jeunes et adultes In: Congrès Armand-Frappier 2017 (10e édition), 9-11 novembre 2017, Orford (Québec).

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Les Wnts sont des glycoprotéines activées dans le réticulum endoplasmique avant leur sécrétion. La voie de signalisation des Wnts a été divisée en deux groupes majeurs, la voie canonique et la voie non-canonique, qui jouent un rôle crucial dans divers processus biologiques, dont la survie cellulaire, la prolifération, la migration et la polarité, le développement du cytosquelette et le maintien de l’homéostasie intracellulaire calcique. Tous ces processus peuvent influencer le renouvellement des cellules souches hématopoïétiques (CSHs). Nos précédents résultats ont montré, que le ligand Wnt4 promeut la récupération des cellules souches progénitrices dans la moelle osseuse (MO) ainsi que des cellules thymiques suite à une transplantation de foie foetale. Pour mieux cerner son rôle dans la MO chez l’adulte, nous avons généré des souris déficientes en la protéine Wnt4 (KO) dans les CSHs et les autres cellules sanguines. Contrairement à ce que nous avons observé lors d’une surexpression de Wnt4, les souris KO ont montrés une prolifération spontanée des CSHs à 4 mois suivie d’un plateau jusqu’à l’âge de 12 mois. Dans un premier temps, nous avons tenté d’expliquer le mécanisme menant à la prolifération des CSHs en investiguant la voie de signalisation mTORC dans les mêmes conditions. Pour ceci, nous avons évalué les protéines impliquées dans la voie de mTORC (p-AKT, p-S6, p-4EBP1) par cytométrie en flux. Dans, un deuxième temps, nous avons examiné l’effet de l’âge sur les souris KO pour expliquer l’épuisement de ces cellules entre 8 mois et 12 mois en évaluant l’autophagie (par le marqueur LC3II) et la sénescence (activité de la β-galactosidase lysosomale) par cytométrie en flux. Les résultats préliminaires suggèrent qu’en absence de Wn4 la voie mTORC est activée chez les souris âgées de 4 mois et que la senescence des CSHs avec l’âge n’est pas induite par l’autophagie mais éventuellement par l’apoptose.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Informations complémentaires: Affiche scientifique no5
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 20 mars 2019 05:23
Dernière modification: 20 mars 2019 05:23
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7966

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice