Dépôt numérique
RECHERCHER

Une exposition périnatale aux Retardateurs de Flammes Bromés inhibe E-cadhérine et le récepteur α aux hormones thyroïdiennes dans les glandes mammaires de rats à la puberté

Gouesse, Rita; Lavoie, Mélanie; Dianati, Elham; Wade, Michael G.; Hales, Barbara; Robaire, Bernard; Plante, Isabelle . Une exposition périnatale aux Retardateurs de Flammes Bromés inhibe E-cadhérine et le récepteur α aux hormones thyroïdiennes dans les glandes mammaires de rats à la puberté In: Congrès Armand-Frappier 2017 (10e édition), 9-11 novembre 2017, Orford (Québec).

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Les glandes mammaires se développent majoritairement de façon hormonodépendante lors de la puberté, la gestation et la lactation. Il a été démontré qu’une exposition à des perturbateurs endocriniens (PE) peut altérer ce processus et influencer la cancérogenèse du sein. Les retardateurs de flammes bromés (BFRs) sont des composés chimiques ubiquitaires, ajoutés aux objets industriels afin de réduire leur inflammabilité et combustion, et ayant des propriétés de PE. Le but de notre étude est de déterminer les effets d’une exposition aux BFRs sur le développement des glandes mammaires et le cancer du sein, ainsi que les mécanismes cellulaires impliqués dans la toxicité des BFRs. Des rats femelles ont été exposées oralement à trois concentrations d’un mélange de BFRs représentatif de l’exposition humaine, et délivrant les doses de 0 (contrôle), 0.06, 20 ou 60 mg de BFRs/kg/jour. Les mères ont été exposées deux semaines avant l’accouplement, durant la gestation et l’allaitement, entrainant une exposition périnatale des ratons. Les glandes mammaires des ratons femelles ont été échantillonnées à la puberté. Une diminution significative du niveau protéique d’E-cadhérine (jonctions adhérentes) a été observée à la puberté chez les ratons exposés à la plus faible dose de BFRs, alors que les protéines jonctionnelles β-caténine, connexine 26 et connexine 43 n’étaient pas affectées. Aucun effet n’a été démontré sur le taux protéique des récepteurs aux oestrogènes et à la progestérone. Cependant, la plus faible dose de BFRs a induit une diminution du niveau protéique du récepteur aux hormones thyroïdiennes alpha (TRa). Nos résultats suggèrent qu’une exposition périnatale aux BFRs induit une perturbation de l’adhésion cellulaire et de l’axe thyroïdien à la puberté, une période critique du développement et de la cancérogenèse mammaire. Des études supplémentaires menées in vitro permettront de comprendre le lien entre TRa et E-Cadhérine, ainsi que leur implication dans la toxicité des BFRs.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 18 mars 2019 16:04
Dernière modification: 18 mars 2019 16:04
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7943

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice