Dépôt numérique
RECHERCHER

Conflits et luttes de pouvoir dans le processus de régularisation et d’intégration socio-urbaine d’un quartier informel de la ville de Buenos Aires : le cas du Playón de Chacarita

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Lacharité-Laframboise, Vincent (2018). Conflits et luttes de pouvoir dans le processus de régularisation et d’intégration socio-urbaine d’un quartier informel de la ville de Buenos Aires : le cas du Playón de Chacarita Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en études urbaines, 235 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

Dans un contexte d’urbanisation planétaire et d’accroissement des inégalités socioéconomiques intra et interterritoriales, les quartiers informels s’imposent comme mode de production de la ville pour les populations les plus précarisées des métropoles du « sud ». Dans ces espaces urbains caractérisés par la déficience des infrastructures et la pauvreté, les habitants et les organisations qui les accompagnent prennent appui sur l’idéal du droit à la ville pour résister aux pressions visant l’éradication des quartiers informels. Ils obtiennent ainsi, à travers de longues années de lutte politique et judiciaire, que soit déclenché un processus piloté par l’État visant leur régularisation et leur intégration au tissu urbain formel. Cette recherche saisit l’occasion offerte par le processus de régularisation et d’intégration socio-urbaine d’un quartier informel de la Ville de Buenos Aires pour dresser une « carte d’acteurs » qui démontre la diversité et la multiplicité des acteurs engagés dans cette lutte pour la redéfinition d’un espace urbain. Elle montre comment le processus participatif officiel proposé dans le cadre de cette démarche est contesté et approprié par les acteurs en présence afin de permettre une participation subversive et conflictuelle, où ce qui est en jeu dépasse largement les frontières du quartier informel pour englober des luttes politiques et idéologiques qui contestent les fondements mêmes du processus d’urbanisation au XXIe siècle. Ce mémoire explore l’ambivalence inhérente au processus de régularisation et de formalisation d’un quartier informel, où les gains potentiels en termes d’amélioration des conditions d’existence sont contrecarrés par la menace du démantèlement des traits constitutifs du quartier suivant l’intégration au marché immobilier formel. ===== ABSTRACT ===== In a context of planetary urbanization and of growing socio-economical inequalities within and between territories, informal settlements emerge as the principal form of production of the urban space for the most precarious populations of the metropolis of the « south ». In these urban spaces characterized by inadequate infrastructures and poverty, the inhabitants and the organizations that support them build on the ideal of the right to the city to resist in the face of pressures towards the eradication of the informal settlements. They thus gain, though a political and judiciary struggle of many years, that these informal settlements be regularized and integrated to the formal urban fabric through a state-led process. This research grasps the opportunity presented by the regularization and socio-urban integration process of an informal settlement of Buenos Aires City to produce an « actors map » that demonstrates the diversity and multiplicity of actors engaged in this political struggle for the redefinition of an urban space. This research shows how the proposed official participative process is contested and appropriated by the implicated actors to allow a subversive and conflictual participation, where the stakes go way beyond the borders of the settlement to encompass political and ideological struggles that confront the very basis of the twenty first century urbanization process. This dissertation explores the ambivalence inherent to the regularization and formalization process of an informal settlements, where potential gains for the livelihood of the informal settlement’s dwellers are countered by the threat of dismantlement of distinguishing traits of the settlement through the integration to the formal real estate market.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Breux, Sandra
Co-directeurs de mémoire/thèse: Boudreau, Julie-Anne
Mots-clés libres: quartier informel; Buenos Aires; carte d’acteurs; processus participatif; droit à la ville; conflits; informal settlements; Buenos Aires; map of actors; participative process; right to the city; conflicts
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 25 févr. 2019 17:03
Dernière modification: 25 févr. 2019 17:03
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7876

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice