Dépôt numérique
RECHERCHER

Les Mines JAG Itée: Recherche de gaz et de pétrole et mise en valeur de la propriété Lac St-Jean: Rapport sur les levés gravimétrique et magnétométrique du lac St-Jean (2009-2010)

Richer-Laflèche, Marc; Aznar, Jean-Christophe; Tremblay, N.; Boily, Jean-François; Asselin, Yves (2010). Les Mines JAG Itée: Recherche de gaz et de pétrole et mise en valeur de la propriété Lac St-Jean: Rapport sur les levés gravimétrique et magnétométrique du lac St-Jean (2009-2010) Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, Québec.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Ce rapport présente les résultats d'un levé gravimétrique terrestre et d'un levé magnétométrique aquatique réalisé sur la propriété lac St-Jean de Mines JAG ltée. Ce regroupement de permis d'exploitation pour le gaz et pétrole couvre une grande partie du bassin du lac St-Jean. Le levé gravimétrique, réalisé dans les secteurs de la Pointe St-Méthode, St-Félicien, St-Prime, Pointe-Bleue, Roberval, Val-Jalbert, Chambord, Desbiens, Metabetchouan et St-Gédéon, comporte 1092 stations gravimétriques. Ces données ont été mesurées à l'aide d'un gravimètre CG5 de Scintrex. Un GPS-RTK a été utilisé pour localiser les stations gravimétriques avec une précision centimétrique. Les données gravimétriques mesurées par le CG5 ont été rattachées à la station gravimétrique 9644-1965 de Val-Jalbert (réseau de normalisation canadien de gravimétrie). La variabilité spatiale des valeurs de l'anomalie de Bouguer ou de la gravité finale montre la présence de hauts et creux gravimétriques correspondants à des éléments tectoniques reconnus dans la région. Un haut gravimétrique attribué à une remontée locale du socle précambrien délimite en deux sous-bassins la séquence de roches paléozoïques du lac St-Jean. Ces sous-bassins sont caractérisés par de faibles valeurs d'anomalie de Bouguer. Le levé magnétométrique aquatique, réalisé sur le lac St-Jean, a permis d'acquérir 1 596 825 mesures magnétométriques (magnétomètres GEM System GSM19 et Geometrics G882). Ces données ont été géoréférencées grâce à l'utilisation d'un DGPS Novatel. Ces données ont été acquises le long de 58 sections, de 20 à 30 km de longueur, orientées NE-SO et aussi de quelques sections perpendiculaires orientées NO-SE. Les cartes magnétométriques montrent plusieurs éléments communs aux cartes gravimétriques. Par exemple, la présence de corps plutoniques intrusifs (fort champ magnétique et hautes valeurs d'anomalie de Bouguer) est évidente sur les deux types de cartes. À l'opposée, des anomalies magnétiques secondaires aux contacts relativement diffus semblent reliées à la présence de sédiments quaternaires deltaïques. Ces sédiments quaternaires occupent une vaste superficie dans la partie NO du lac St-Jean. En milieu terrestre, la présence des sous-bassins NO et SE semble contrôler la présence d'indices d'hydrocarbures C1-C4 dans les sols. Cette relation spatiale est importante pour orienter les stratégies d'exploration du gaz naturel et du pétrole.

Type de document: Rapport
Informations complémentaires: © Gouvernement du Québec
Mots-clés libres: pétrole et gaz; Lac Saint-Jean;
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 29 janv. 2019 21:17
Dernière modification: 29 janv. 2019 21:17
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7786

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice