Dépôt numérique
RECHERCHER

Comparaison des coûts de diverses mesures d'adaptation des réseaux de drainage urbain.

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Makungu, Landrie Anaelle Joana (2018). Comparaison des coûts de diverses mesures d'adaptation des réseaux de drainage urbain. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 86 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

Il existe principalement deux manières de gérer l’eau pluviale pour limiter les inondations causées par des débordements de conduites en milieu urbain. La première consiste à changer le diamètre d’une ou d’un ensemble de conduites afin d’accroître la capacité de transport du réseau et donc de réduire la fréquence des surcharges et des débordements. La seconde, nommée contrôle à la source, consiste à réduire la quantité d’eau collectée, ce qui peut être réalisé en ajoutant sur les divers sous-bassins des structures favorisant l’infiltration et/ou l’évapotranspiration de l’eau ruisselée. Les études comparatives de ces deux types de gestion sont nombreuses, cependant, peu d’entre elles s’intéressent aux différences de coûts. Afin d’explorer cet axe, nous avons émis l’hypothèse selon laquelle la méthode dite durable, faisant appel au contrôle à la source, peut s’avérer moins coûteuse que celle nécessitant un agrandissement des conduites. L’objectif principal du mémoire est de vérifier cette hypothèse. Cet objectif a été vérifié sur un cas d’étude, qui est un réseau urbain réel drainant une superficie de 260 ha, en utilisant six pluies réelles, ayant des périodes de retour entre 2 et 5 ans. Ainsi, nous avons réalisé différentes simulations à l’aide du logiciel PCSWMM version7, afin de pouvoir, dans l’ordre : - Énumérer les noeuds en surcharge et leur position; - Appliquer un algorithme qui permet d’établir les conduites responsables de la surcharge et augmenter leur diamètre pour l’application du scénario d’agrandissement; - Identifier les sous-bassins où il est rentable d’installer des cellules de biorétention pour l’application du scénario avec pratiques de gestions optimales (PGO). Pour ce cas d’étude, l’hypothèse a été validée, c’est-à-dire que, pour une même performance hydraulique, le scénario avec PGO s’est avéré moins coûteux que le scénario de remplacement de conduites, soit trois fois moins cher au minimum. Néanmoins, nous avons pu constater que, sur un réseau réel, l’ajout de PGO doit aussi s’accompagner d’ajustements structuraux sur certaines conduites.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Duchesne, Sophie
Mots-clés libres: eau pluviale; conduites; changement de diamètre; contrôle à la source; surcharges; coût; pratiques de gestion optimale
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 19 oct. 2018 15:14
Dernière modification: 19 oct. 2018 15:14
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7583

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice