Dépôt numérique
RECHERCHER

Décoloration des effluents par des structures adsorbantes générées par électrocoagulation avec des électrodes d’aluminium et de fer.

Zidane, Fatiha; Qassid, Fakhreddine; El basri, Soumia; Bensaid, Jalila; Drogui, Patrick; Blais, Jean-François (2012). Décoloration des effluents par des structures adsorbantes générées par électrocoagulation avec des électrodes d’aluminium et de fer. Revue des sciences de l'eau / Journal of Water Science , vol. 25 , nº 1. p. 33. DOI: 10.7202/1008534ar.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue dans le document original.

La présence de colorants dans les effluents industriels constitue un problème important dans plusieurs pays. Les industries qui rejettent de tels composés sont principalement les industries textiles et les industries de pâtes et papiers. La décharge de tels effluents dans le milieu récepteur cause une demande excessive en oxygène et ceux-ci doivent par conséquent être traités avant tout rejet dans l’environnement. Cette étude propose une nouvelle option pour le traitement de ce type de pollution, soit la décoloration par utilisation de structures adsorbantes produites préalablement par électrocoagulation avec des électrodes de fer et d’aluminium. Trois structures ont ainsi été synthétisées dans un électrolyte support constitué de 10-2 mol NaCl•L-1. Les trois structures synthétisées ont été analysées par diffraction des rayons X (DRX) et microscopie électronique à balayage (MEB). Ces analyses ont montré la présence dominante de bayerite (Al(OH)3) dans la structure produite à partir d’électrodes d’aluminium et de magnétite (Fe3O4) et lépidocrocite (γ-FeO(OH)) dans la structure générée à partir d’électrodes de fer. Le composé généré en utilisant les deux types d’électrodes contient, pour sa part, de la bayerite et de la goethite (α-FeO(OH)). Un suivi de la décoloration a été réalisé dans des solutions acides (pHi = 4,8) et alcaline (pHi = 9,8) contaminées par un colorant diazoïque ([Trypan bleu]i = 3,75 mg•L-1). Les résultats obtenus ont montré l’efficacité de ces structures, avec des rendements de décoloration compris entre 94 et 99 %, et un rendement d’élimination de la DCO pouvant atteindre 96 %, selon le pH du milieu.

Type de document: Article
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: colorant; décoloration; électrocoagulation; fer; aluminium; adsorbant; eaux usées
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 19 oct. 2018 15:04
Dernière modification: 19 oct. 2018 15:04
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7300

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice