Dépôt numérique
RECHERCHER

Modèle bicouche d’acinus de la glande mammaire en 3D : l’art de l’optimisation!

Weber-Ouellette, Anne; Plante, Isabelle . Modèle bicouche d’acinus de la glande mammaire en 3D : l’art de l’optimisation! In: 13ème colloque annuelle du centre de recherche Biomed, 28 avril 2017, Cœur des Sciences, UQAM, Montréal (Québec).

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

La glande mammaire est un organe complexe, hautement organisé. L’épithélium bicouche ramifié, composé d’une couche de cellules luminales polarisées entourées d’une couche de cellules basales, principalement des cellules myoépithéliales, est supporté et nourrit par le stroma. L’unité fonctionnelle de la glande mammaire est l’acinus bicouche qui est responsable de la sécrétion de lait dans le lumen et son expulsion durant lors de lactation.

L’épithélium mammaire subit des phases de prolifération et différenciation tout au long de son développement, exigeant une régulation rigide de la communication cellule - cellule via les jonctions intercellulaires. Ce crosstalk bidirectionnel est essen- tiel au maintien du développement et de la structure. Il n’existe présentement aucun modèle permettant d’étudier adéquatement le rôle des interactions cellulaires. La culture « classique » en deux dimensions (2D) ne représente pas la structure en trois dimensions (3D) de l’organe, et résulte en une expression protéique et génique bien différente de l’état in vivo. Pour pallier à cette lacune, des modèles 3D dans lesquels des cellules luminales forment des acini monocouches ont été développés. Cependant, les interactions avec les cellules myoépithéliales ne sont pas présentes. L’hypo- thèse de ce projet de recherche est qu’en cultivant des cellules luminales et myoépithéliales dans une matrice, il sera possible de former des acini 3D bicouches, et d’étudier les interactions entre les différentes couches de cellules.

Notre recherche vise donc à développer un modèle de co - culture 3D en bicouche d’acini de glande mammaire humaine in vitro. Deux lignées cellulaires mammaires humaines différentes ont été utilisées: des cellules luminales MCF - 12A et des cellules myoépithéliales Hs 578Bst. Nos résultats démontrent que ces cellules expriment les marqueurs spécifiques à leur type cellulaire. De plus, une analyse par immunobuvardage de type Western de monoculture de cellules MCF - 12A en 2D et 3D démontrent que l’environnement 3D augmente l’expression des protéines jonctionnelles E - cadhérine, β - caténine et Cx43, mais inhibe celle de Cx32 et de la kératine 18. Les cellules MCF - 12A et Hs 578Bst ont ensuite été cultivées dans le Matrigel, une matrice extracellulaire riche en laminine. Les conditions de cultures ont été optimisées pour le milieu de culture, la dilution du Matrigel et de ratio cellulaire d’ensemencement de cellules luminales à myoépithéliales. Les résultats démontrent qu’un ensemencement en ratio 1:4 pour les cellules luminales à myoépithéliales, en milieu de culture Hybri - Care 46X contenant 75% de Matrigel résultait en un rendement de 50% d’acini bicouches après 14 jours de culture.

Dans l’ensemble, nos recherches ont montré qu’il est possible de créer des acini bicouches in vitro et suggèrent que la culture 3D augmente le niveau de protéines de marqueurs épithéliaux et modifie les interactions cellule - cellules. Des expériences supplémentaires viseront à déterminer la nécessité de ces interactions dans la forma- tion d’acini bicouches en manipulant l’expression des protéines jonctionnelles.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Informations complémentaires: Présentation par affiche
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 26 déc. 2017 18:43
Dernière modification: 26 déc. 2017 18:43
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/6641

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice