Dépôt numérique
RECHERCHER

Les galectines comme biomarqueurs dans le cancer de l’ovaire

Labrie, Marilyne; Communal, Laudine; St-Pierre, Yves . Les galectines comme biomarqueurs dans le cancer de l’ovaire In: 12ème colloque du centre de recherche Biomed, 5 mai 2016, Centre de congrès Palace, Laval (Québec).

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Mise en contexte. Le cancer de l’ovaire (CO) est la cinquième cause de mortalité associée au cancer en Occident. Puisque le CO est indolore et difficile à détecter, 80% des cas sont diagnostiqués à un stade avancé de la maladie. On estime que le taux de survie des patientes atteintes d’un CO de haut stade est d’environ 10 à 20%. Il y a donc un besoin urgent de développer de nouveaux outils pour la détec- tion, le pronostique et le traitement de ce cancer. Actuellement, il n’existe qu’un seul biomarqueur, soit la protéine sérique CA125. Malheureusement, CA125 est exprimée dans seulement 50% des CO de bas stades et 80% des CO de haut stades. CA125 ne peut donc pas être utilisé comme outil de diagnostique et son utilisation est limitée au suivi de la progression de la maladie pendant le traitement des patientes. Les galectines sont impliquées dans la progression de plusieurs pathologies, dont le cancer. Il a été démontré que l’expression de ces protéines est dérégulée dans plusieurs cancers et leur présence dans l’environnement péri - tumoral peut induire l’immunoévasion des cellules cancéreuses. Lorsqu’exprimées dans les cellules cancéreuses, les galectines peuvent influencer la progression tumorale en modulant la résistance à l’apoptose et la prolifération cellulaire.

Objectifs. L’objectif de ce projet de recherche est de déterminer si les galectines peuvent être utilisées comme biomarqueurs et cibles thérapeutiques pour le CO. Plus précisément, nous avons déterminé le potentiel des galectines - 1, - 3, - 7, - 8 et - 9 comme biomarqueurs actionnables dans le CO séreux de haut grade.

Méthodologie. Nous avons utilisé des micromatrices tissulaires contenant des coupes histologiques de 209 tumeurs de CO séreux de haut grade. Nous avons vérifié l’expression des galectines - 1, - 3, - 7, - 8 et - 9 et comparé leur présence aux données cliniques des patientes. Nous avons associé la présence des galectines à la survie et à la récidive des patientes, ainsi qu’à la résistance à la chimiothérapie. Nous avons ensuite déterminé si l’utilisation des galectines pouvaient augmenter le potentiel de prédiction du biomarqueur sérique CA125.

Résultats. Nos résultats nous ont permis d’établir une signature de galectines pré- dictive de la survie des patientes, de la récidive ainsi que de la résistance à la chi- miothérapie. Plus important encore, nous avons pu démontrer que l’utilisation des galectines comme biomarqueurs permet d’établir un pronostique pour les patientes qui sont CA125 négatives. Ainsi, la galectine - 1 stromale permet de prédire la réci- dive de la maladie, alors que les galectines - 8 et - 9 exprimée dans les cellules can- céreuses sont des facteurs indépendants permettant de prédire la résistance à la chimiothérapie et la survie des patientes.

Conclusion. Nos résultats suggèrent que les galectines pourraient être utilisées en combinaison avec CA125 afin de mieux prédire la réponse au traitement des pa- tientes atteintes du CO. Comme les galectines sont impliquées dans la progression tumorale de plusieurs types de cancer, il serait intéressant d’établir leur potentiel comme cibles thérapeutiques dans le CO.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 24 déc. 2017 18:05
Dernière modification: 24 déc. 2017 18:05
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/6612

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice