Dépôt numérique
RECHERCHER

HIF-1a limite l’expansion des cellules T IFN. +CD4+ et induit les macrophages M2 durant la leishmaniose viscérale chronique

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Hammami, Akil; Abidin, Belma Melda; Charpentier, Tania; Fabié, Aimeryc; Heinonen, Krista M.; Stäger, Simona . HIF-1a limite l’expansion des cellules T IFN. +CD4+ et induit les macrophages M2 durant la leishmaniose viscérale chronique In: 9e édition, Congrès Armand-Frappier 2015, 12-14 novembre 2015, Orford (Québec).

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (166kB) | Prévisualisation

Résumé

Les mécanismes utilisés par les pathogènes pour établir une infection chronique demeurent majoritairement inconnus. Leishmania donovani conduit à une infection chronique dans la rate. Dans le modèle murin, L. donovani altère les réponses immunitaires spécifiques en déclenchant un environnement hypoxique. Suite à ce phénomène, HIF-1a est stabilisé dans toutes les populations cellulaires. Les macrophages représentent la cible principale pour le parasite. Une fois activées, ces cellules sont capables d'éliminer le pathogène. Nous avons démontré l’effet immunosuppressif de HIF-1a sur la fonction de cellules dendritiques lors de la phase aigüe de la leishmaniose viscérale. Notre hypothèse est que HIF-1a joue un rôle dans la polarisation des monocytes/macrophages et par conséquent il a un effet sur les réponses des cellules T CD4 lors de la phase chronique de l’infection. Les macrophages activés et les monocytes inflammatoires expriment le marqueur CD11c. Des souris déficientes en HIF-1a dans les populations CD11c+ ont donc été infectées. Nos résultats démontrent que HIF-1a induit la polarisation des macrophages en phénotype M2 en réponse à l’accumulation du lactate intracellulaire. L'élimination de HIF-1a permet une diminution de la concentration de lactate intracellulaire, une désactivation des gènes responsables de changement phénotypique des macrophages en M2 et enfin, une amélioration de la fréquence des cellules IFN.+CD4+. Par ailleurs, les souris HIF-1a CD11c-Cre+ sont plus résistantes à l’infection. Ces résultats suggèrent que HIF-1a représente un facteur essentiel pour la survie du parasite dans les macrophages non activés pour y établir une infection chronique.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 29 déc. 2017 21:23
Dernière modification: 29 déc. 2017 21:23
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/6391

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice