Dépôt numérique
RECHERCHER

Efficacité d'un procédé membranaire pour le traitement des eaux usées.

Djouder, Hamida; Fortier, Marlène; Fournier, Michel; Brousseau, Pauline; Cejka, Patrick; Lebrun, Rémi . Efficacité d'un procédé membranaire pour le traitement des eaux usées. In: Congrès Armand-Frappier 2009, 6e édition, 5-7 novembre 2009, Bromont.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (155kB) | Prévisualisation

Résumé

Depuis quelques années les gouvernements encouragent les entreprises à trouver de meilleures techniques pour la filtration des eaux usées ou contaminées. La recherche de nouvelles technologies de traitement des eaux plus efficaces et plus écologiques est l'un des plus importants enjeux de notre société moderne, autant sur le plan économique que social. L'eau est de plus en plus polluée et le phénomène d'urbanisation entraîne des quantités d’effluents à traiter qui augmentent sans cesse. Il devient donc nécessaire de trouver une technique qui est à la fois efficace, durable et économiquement rentable. Notre projet consiste à évaluer l’efficacité et la capacité d’un système de filtration membranaire à traiter des effluents industriels et domestiques. La première partie est consacrée à la filtration d’effluents de la Station d’épuration de la Ville de Montréal par des membranes de nano-filtration (Hayka, Montréal). Suite aux filtrations, des tests colorimétriques ont été réalisés, pour déterminer les propriétés physico-chimiques des eaux filtrées. Dans la deuxième partie, des bactéries (Vibrio fischeri), des algues (Pseudokirchneriella subcapitata) et des cellules immunitaires de truite mouchetée (Salvelinus fontinales) ont été exposées aux eaux traitées. L’observation de la viabilité de ces trois espèces a permis d’analyser la toxicité des eaux traitées. De plus l’influence de ces eaux sur la phagocytose chez la truite a été étudiée. D’une part, la membrane fine a éliminé complètement l’azote ammoniacal. D’autre part, aucun effet d’inhibition significatif de la luminescence n’a été observé avec les bactéries V. fischeri exposées aux eaux filtrées par les membranes standard et fine. Enfin, l’eau filtrée par la membrane fine n’a pas affecté la viabilité et la phagocytose des cellules de truites mouchetées, alors que celle traitée par la membrane standard a induit un effet significatif sur la phagocytose.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Informations complémentaires: Affiche scientifique
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 16 sept. 2017 00:51
Dernière modification: 16 sept. 2017 00:51
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/6102

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice