Dépôt numérique
RECHERCHER

Les brûlures sévères modifient l'homéostasie des lymphocytes en induisant l'apoptose des cellules T CD4+ naïves

Patenaude, Julie; D'Élia, Michele; Hamelin, Claudine; Garrel, Dominique R.; Bernier, Jacques . Les brûlures sévères modifient l'homéostasie des lymphocytes en induisant l'apoptose des cellules T CD4+ naïves In: 3e édition, Congrès INRS-Institut Armand Frappier 2003, 6-8 novembre 2003, Stoneham.

[img] HTML - Version publiée
Télécharger (4kB)

Résumé

Suite au traumatisme d'une brûlure sévère, on observe un état d'immunosuppression, phénomène impliqué dans l'apparition de septicémie. Les causes exactes engendrant cet état d'immunosuppression restent encore à être élucidées.

Objectif : Déterminer l'impact du traumatisme d'une brûlure sévère sur l'homéostasie des lymphocytes T.

Méthode : À partir d'un modèle murin soumis à une brûlure sévère (20% TBSA), nous avons étudié l'homéostasie des cellules T aux jours 1, 5, et 10 post-brûlure. La prolifération cellulaire in vivo a été déterminée par incorporation de BrdU. La distribution des cellules T CD4+ et CD8+ ainsi que leur répartition en cellules naïves et effectrices/mémoires ont été analysées par cytométrie en flux. La susceptibilité à l'apoptose des cellules T isolées a également été analysée.

Résultats : Une forte diminution du nombre de cellules au niveau de la rate dans les 5 premiers jours suivant le traumatisme, suivie d'une augmentation massive de la cellularité au 10e jour ont été notées. Malgré cette diminution de la cellularité, il a été démontré une augmentation de la prolifération in vivo des splenocytes matures. La réduction de la cellularité est associée à une augmentation significative de l'expression des cellules T CD4+ et CD8+, plus particulièrement des cellules naïves (CD62LHIGH). Au jour 10 post-brûlure, l'expression des cellules T naïves et effectrices (CD44HIGH) était également diminuée. Toutefois, les cellules T CD4+ naïves et les cellules T CD4+ effectrices expriment le marqueur d'activation précoce CD69+. Il a également été observé un niveau d'apoptose plus élevé chez les cellules T CD4+ naïves, suggérant que l'activation de ces cellules augmente leur sensibilité à l'apoptose.

Conclusion : L'immunosuppression suite à une brûlure sévère était la conséquence d'une forte induction d'apoptose des cellules T naïves associée à une activation de ces dernières, changeant ainsi l'homéostasie des cellules T d'où l'incapacité de générer une réponse immunitaire adéquate.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Informations complémentaires: Affiche scientifique
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 04 avr. 2018 15:07
Dernière modification: 04 avr. 2018 17:16
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/5991

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice