Dépôt numérique
RECHERCHER

Modifications des protéines du cytosquelette lors de la modulation de l'apoptose des neutrophiles humains

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Moisan, Eliane; Girard, Denis . Modifications des protéines du cytosquelette lors de la modulation de l'apoptose des neutrophiles humains In: 3e édition, Congrès INRS-Institut Armand Frappier 2003, 6-8 novembre 2003, Stoneham.

[img] HTML - Version publiée
Télécharger (4kB)

Résumé

Des autoanticorps dirigés contre les protéines du cytosquelette sont retrouvés dans plusieurs cas de maladies autoimmunes. Il a été démontré que certaines protéines du cytosquelette, dont la vinculine (protéine associées aux microfilaments) et la vimentine (protéine des filaments intermédiaires), peuvent être exposées vers le milieu extracellulaire chez les macrophages activés, chez les plaquettes sanguines et chez les lymphocytes apoptotiques. Ceci pourrait expliquer en partie la production d'anticorps dirigés contre les protéines du cytosquelette. Il semblerait que les cellules apoptotiques peuvent constituer une source d'autoantigènes. Le neutrophile (PMN), un leucocyte grandement impliqué dans les réponses inflammatoires, meurt spontanément par apoptose après environ 24 heures. Sachant que cette cellule circule en grand nombre dans les vaisseaux sanguins, il est important de mieux comprendre les modifications encourues au niveau du cytosquelette lors de la modulation de l'apoptose des PMN humains. Par immunobuvardage de type Western, nous avons observé que la vimentine et les lamines B (protéines formant les filaments intermédiaires des PMN) sont clivées par les caspases lors de l'apoptose des PMN induite par différents agents. À l'inverse, l'expression de ces deux types de protéines est maintenue chez les PMN activés par différents agonistes. Il semblerait que ce maintien d'expression soit dépendant de la synthèse protéique, puisque la cycloheximide empêche ce maintien d'expression. La vinculine, pour sa part, n'est pas modulée lorsque le PMN est activé et lorsqu'il est en apoptose. Les protéines du cytosquelette ne réagissent donc pas toutes de la même façon lors de la modulation de l'apoptose des PMN. Il serait alors intéressant de confirmer si l'activation des PMN a pour effet de stimuler la synthèse de novo de certaines protéines du cytosquelette et ce, au niveau de l'ARNm et de la protéine. De plus, nous voulons déterminer si le PMN peut exprimer certaines protéines du cytosquelette à sa surface lorsque celui-ci est activé ou lorsqu'il est en apoptose. Ceci nous permettra de mieux comprendre si le PMN peut jouer un rôle dans la production d'autoanticorps dirigés contre les protéines du cytosquelette et ainsi avoir une implication dans certaines maladies autoimmunes.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Informations complémentaires: Affiche scientifique
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 04 avr. 2018 17:45
Dernière modification: 04 avr. 2018 17:45
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/5989

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice