Dépôt numérique
RECHERCHER

La progression des marqueurs plasmatiques reliés au stress oxydatif est asso- ciée à l’altération cognitive chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Perrotte, Morgane; Gougis, Vanessa; Fournet, Marianne; Le Page, Aurélie; Camponova, Pamela; Fulop, Tamas; Ramassamy, Charles . La progression des marqueurs plasmatiques reliés au stress oxydatif est asso- ciée à l’altération cognitive chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. In: 12è Colloque Centre de Recherche Biomed, 5 mai 2016, Centre de congrès Palace, Laval (Québec).

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Introduction: De nombreuses études démontrent que le stress oxydatif (SO) est associé au vieillissement normal et à la maladie d’Alzheimer (MA). Au niveau céré- brale, la présence des dommages oxydatifs se manifeste à partir du stade MCI (Mild Cognitive Impairment) et précède certaines caractéristiques cliniques et histo- logiques (Belkacemi and Ramassamy 2012). De ce fait, le SO est maintenant large- ment reconnu comme un mécanisme précoce dans la MA. En parallèle, plusieurs études révèlent une modification des marqueurs oxydatifs périphériques dans la MA (Di Domenico et al. 2016, Hatanaka et al. 2015). Néanmoins, la relation entre le niveau de ces marqueurs et le déclin cognitif est peu étudiée. Ainsi, nous voulons vérifier le lien possible entre les scores cliniques et l’évolution des marqueurs plas- matiques liés au SO chez des patients MCI ou atteints de la MA à différents stades et chez des sujets sains de même âge.

Méthodes : Les protéines carbonylées et l’ApoD sont estimées par western blot ; la CAT est mesurée par électrochimie (apollo - 4000) ; les thiols réduits sont quantifiés avec le réactif d’Ellman et la con- centration de Klotho est dosée par un ELISA . Ces paramètres sont analysés dans le plasma des différents groupes (n=10/groupe).

Résultats: Nous observons une aug- mentation progressive des protéines carbonylées entre les sujets sains et les pa- tients atteints de la MA à partir du stade léger. À l’inverse, la CAT est significative- ment plus faible chez les patients atteints de la MA à partir du stade léger. Fait intéressant, l’augmentation des protéines carbonylées et la diminution de la CAT corrèlent négativement avec les scores des tests cognitifs (MMSE et MoCa). Il est également important de noter la corrélation entre le niveau des protéines carbony- lées et de la CAT. La concentration de Klotho augmente significativement dès le stade MCI comparée aux sujets sains. En revanche, le niveau des thiols réduits et le niveau de l’apoD ne diffèrent pas entre les groupes.

Conclusion: Ces résultats sug- gèrent que la diminution de la capacité antioxydante augmente avec la progression de la MA conduisant à une augmentation des protéines carbonylées et de la pro- téine klotho impliquée dans la résistance au SO (Kuang et al. 2014). En outre, cer- tains de ces marqueurs périphériques sont associés au déclin cognitif. Contraire- ment à l’augmentation de l’ApoD retrouvée au niveau du liquide céphalo - rachidien et du cerveau des patients atteints de la MA, son niveau plasmatique ne varie pas (Terrisse et al. 1998).

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 24 déc. 2017 18:09
Dernière modification: 24 déc. 2017 18:09
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/5917

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice