Dépôt numérique
RECHERCHER

Rôle du récepteur aux hydrocarbures aromatiques (AhR) dans le contrôle de la réponse immunitaire

Ricaud, Guillaume; Lim, Debbie; Perreault, Isabelle; Bernier, Jacques (2016). Rôle du récepteur aux hydrocarbures aromatiques (AhR) dans le contrôle de la réponse immunitaire In: 12ème colloque annuel du centre de recherche Biomed, 5 mai 2016, Centre de congrès Palace, Laval (Québec).

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Le récepteur aux hydrocarbures aromatiques (AhR), a été d’abord décrit comme senseur moléculaire auquel se lient de nombreux polluants environnementaux comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAPs) et les hydrocarbures aromatiques halogénés (HAHs). Il a été montré que l’activation du AhR par des toxiques, comme le TCDD, induisait une immunosuppression. Récemment il a été démontré que la différenciation des cellules T CD4+ était influencée par des li- gands du AhR présents dans le milieu environnant des cellules. L’activation de l’AhR serait en autre responsable du maintien de l’équilibre entre les cellules Th17 proinflammatoire et lymphocytes T régulateurs, immunosuppresseurs. Notre hypothèse est que l’activation du AhR suite à une exposition occupationnelle aux HAPs/ HAHs ou bien la présence d’une forte concentration de ligands endogènes dans certaines maladies, corrélera avec une modification du profil des cellules T. Pour vérifier l’exactitude de notre hypothèse, nous avons étudié le profil des cellules T CD4+ chez des pompiers exposés à des produits de combustion et des patients ayant subi une brulure sévère. Chez les pompiers, l’exposition à des ligands exogènes issus des combustions incomplètes de matière organique peut potentielle- ment entrainer une activation de l’AhR. D’autre part, chez les grands brûlés, l’augmentation de certains ligands endogènes (kynurénine,birilubine etc) conséquence du traumatisme, peuvent également induire cette activation. L’activation du AhR par des ligands dans les sérums de pompiers et des ligands endogènes dans les sérums de patients grands brûlés sera confirmée à l’aide d’un système rapporteur XRE - luciférase exprimé dans des cellules HepG2. Nos résultats montrent que la population de cellules Th17, Th22 et Treg chez les pompiers est augmentée par rapport au groupe témoin. De plus, le traitement des cellules HepG2 avec le sérum de pompier induit une forte augmentation de l’activité du AhR, traduisant bien la présence de ligands de celui - ci. Pris ensemble, ces résultats indiquent que les ligands présents dans les sérums de pompiers pourraient expliquer l’augmentation des populations Th17, Th22 et Treg chez ce groupe. Chez les grands brûlés, nous observons aussi une modulation des Th17 et la présence de ligands à différent temps à la suite du traumatisme. La perturbation de l’immunité résultant d’une suractivité du AhR pourrait modifier la mise en place d’une réponse chez des sujets en détresse immunitaire, mais également favoriser le développement de maladies auto - immunes à la suite d’une exposition occupationnelle. L’utilisation d’inhibiteur du AhR pourrait être envisagée comme traitement afin d’éviter de lourdes conséquences chez ces individus.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Informations complémentaires: Présentation par affiche
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 24 déc. 2017 17:26
Dernière modification: 26 déc. 2017 16:50
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/5812

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice