Dépôt numérique
RECHERCHER

Analyse multi-échelles de la variabilité spatiale de l’équivalent en eau de la neige (EEN) sur le territoire de l’Est du Canada / Multi-scale analysis of the spatial variability of the water equivalent of snow (EEN) on the eastern territories of Canada.

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Sena, Noumonvi Y. Guillaume; Chokmani, Karem; Gloaguen, Erwan; Bernier, Monique (2016). Analyse multi-échelles de la variabilité spatiale de l’équivalent en eau de la neige (EEN) sur le territoire de l’Est du Canada / Multi-scale analysis of the spatial variability of the water equivalent of snow (EEN) on the eastern territories of Canada. Hydrological Sciences Journal , vol. 62 , nº 3. p. 358-377. DOI: 10.1080/02626667.2015.1022552.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La présente étude a pour objectif d’analyser la variabilité spatiale multi-échelles de l’équivalent en eau de la neige (EEN). Dans un premier temps, la variabilité spatiale de l’EEN par rapport à la latitude et à la longitude a été analysée. Des indices locaux ont été utilisés pour caractériser les différentes structures spatiales. Par la suite, les structures spatiales homogènes ont été délimitées à l’aide de l’approche de segmentation spatiale multi-résolutions en utilisant des méta-variables physiographiques. La segmentation a été validée à l’aide du test non paramétrique de Kruskal-Wallis appliqué aux données de l’EEN de chaque paire de zones adjacentes. À l’échelle régionale, la segmentation spatiale a permis d’identifier six zones géographiques différenciées par leur position par rapport aux modes de circulations atmosphériques et la disposition du relief. À l’échelle locale, la segmentation spatiale montre le rôle de la pente, de la courbure, etc. dans la variabilité spatiale du couvert nival.

Abstract

The main objective of this study is to analyze the multi-scale spatial variability of the snow water equivalent (SWE). As a first step, the spatial variability of SWE was compared with respect to the latitude and longitude. Local indices were used to characterize different spatial structures. Subsequently, the spatial structures were delineated using a spatial segmentation (multi resolution) approach on physiographic meta-variables. The segmentation was validated using the non-parametric Kruskal-Wallis test applied to the SWE data of each pair of adjacent geographical areas. At the regional scale, the spatial segmentation identified six geographical areas distinguished by their position relative to the different modes of atmospheric circulation variability and the topographic relief. At the local scale, the spatial segmentation highlighted the role of the slope, curvature etc. in the spatial variability of SWE.

Type de document: Article
Mots-clés libres: variabilité spatiale; structure spatiale; segmentation spatiale; EEN; spatial variability; spatial structure; spatial segmentation; SWE
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 09 avr. 2018 15:33
Dernière modification: 16 avr. 2018 13:53
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/5143

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice