Dépôt numérique
RECHERCHER

La dynamique des substitutions linguistiques au Canada

Sabourin, Patrick; Bélanger, Alain (2015). La dynamique des substitutions linguistiques au Canada Population , vol. 70 , nº 4. p. 771-803. DOI: 10.3917/popu.1504.0771.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Pour les personnes côtoyant plusieurs univers linguistiques, la langue parlée à la maison peut être la langue transmise à la naissance ou une autre langue, en général celle majoritairement utilisée à l’extérieur. Le Canada est un pays intéressant dans ce contexte en raison de son bilinguisme officiel anglais-français et de la présence de communautés linguistiques plus ou moins importantes selon les régions. Patrick Sabourin et Alain Bélanger s’intéressent aux déterminants de la substitution linguistique des immigrants et natifs allophones vivant au Canada, c’est-à-dire l’adoption d’une nouvelle langue dans l’intimité du foyer. Qui opte pour l’une ou l’autre des deux langues officielles et au bout de combien de temps ? Qui conserve sa langue d’origine ? Analysant les données individuelles de quatre recensements entre 1991 et 2006, les auteurs montrent que ces substitutions peuvent être mises en évidence à partir d’un seul recensement en utilisant la méthode de la cohorte fictive. Ils analysent ensuite l’ampleur et les principaux déterminants de ces substitutions comme l’âge, le niveau d‘éducation, le pays de naissance et l’âge d’arrivée dans le pays.

Type de document:
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 28 sept. 2016 20:00
Dernière modification: 28 sept. 2016 20:00
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4727

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice