Dépôt numérique
RECHERCHER

Caractérisation du rôle de la région n-terminale de la protéine VP2 du parvovirus porcin

Forest, Steve (2001). Caractérisation du rôle de la région n-terminale de la protéine VP2 du parvovirus porcin Mémoire. Québec, Université du Québec. Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 121 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB) | Prévisualisation

Résumé

Les connaissances chez le parvovirus porcin et les autres parvovirus ont beaucoup progressé au cours des dernières années, notamment en raison de 1'analyse de la structure de certains parvovirus par cristallographie à rayon X. Toutefois, les relations entre les éléments structuraux de la capside et les fonctions biologiques du virus sont encore relativement peu connues, particulièrement en ce qui a trait à la région N-terminale de la protéine VP2. Cette région, très conservée chez tous les parvovirus, correspond à la portion qui est clivée chez les membres du genre Parvovirus lors de la maturation protéolytique de VP2 en VP3. La signification biologique de cette maturation est toujours inconnue.

Nous démontrons ici, par une approche de mutagénèse dirigée, que la portion N-terminale de VP2 est très importante lors du cycle infectieux du virus. Les mutations de délétion réalisées ont pour effet d'anéantir complètement l'infectivité du virus. Nous avons également identifié dans la région du génome codant pour la portion N-terminale de VP2, un segment qui pourrait constituer un court cadre de lecture supplémentaire. Les caractéristiques de ce cadre de lecture sont bien conservées chez plusieurs autres membres du genre Parvovirus et la séquence anticipée de la protéine présente aussi un degré d'homologie intéressant parmi ces virus. Toutefois, aucun ARNm viral ne semble en mesure d'exploiter ce cadre de lecture alternatif, ce qui porte à croire que des mécanismes permettant l'utilisation d' ARNm bicistroniques sont impliqués. La mutagenèse dirigée modifiant le contexte d'initiation aux différents codons de départ ou bloquant la production de cette protéine alternative, surnommée protéine X, se traduit par une modification du phénotype lors de la réplication virale, mettant ainsi en évidence un lien entre ce cadre de lecture et une fonction biologique du virus. Les premiers résultats quant à déterminer le mode d’action de cette protéine virale indiquent que la lyse cellulaire serait un aspect affecté.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Tijssen, Peter
Co-directeurs de mémoire/thèse: Laliberté, Jean-François
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 12 oct. 2016 15:17
Dernière modification: 12 oct. 2016 15:17
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4493

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice