Dépôt numérique
RECHERCHER

Utilisation des isotopes stables du carbone et de l'oxygène comme indicateurs climatiques et hydrologiques dans le moyen nord du Québec, Canada.

Gingras, Mathieu (2007). Utilisation des isotopes stables du carbone et de l'oxygène comme indicateurs climatiques et hydrologiques dans le moyen nord du Québec, Canada. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de la terre, 62 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Cette étude repose sur l'utilisation des isotopes stables de l'oxygène (δ180) et du carbone (δl3C) des cernes de croissance d'arbres échantillonnés à la tête du complexe hydroélectrique La Grande (Jamésie), comme indicateurs des conditions hydroclimatiques passées. Cinq séries individuelles des valeurs δ180 et δl3C, couvrant la période de 1800 à 2004, ont été produites à une résolution annuelle entre 1940 et 2004 ou biannuelle entre 1800 et 1939. Afin d'identifier les variables climatiques ayant le plus d'influence sur les rapports isotopiques, nous avons comparés, à l'aide de statistiques, les rapports isotopiques à des données climatiques pour la période 1944-2003. Les résultats ont montré que les valeurs δl3C reflètent surtout les températures maximales moyennes de juillet à août (r=0,6) et les apports d'eau moyens au système hydrique régional de juillet à novembre (-0,59). En ce qui a trait aux valeurs δ180, elles sont aussi surtout le reflet des températures maximales moyennes de juin à août (r=0,62) et des apports d'eau moyens au système hydrique régional de juillet à novembre (r=-0,54). De plus, les rapports δ180 et le δl3C sont également corrélés significativement avec un indice climatique intégrant les températures et les précipitations estivales (r=-0.55 et -0.58, respectivement). Puisque les deux isotopes répondent généralement aux mêmes paramètres climatiques, ils ont été combinés et ce, de façon à accroître la sensibilité des séries isotopiques aux conditions climatiques. Sur la base du signal climatique qu'elles comportent, les séries dendroisotopiques ont été utilisées pour reconstituer les variables hydro-climatiques les mieux corrélées aux valeurs isotopiques à l'aide de fonctions de transfert intégrant les deux traceurs (δ180 et δl3C). Ainsi, les températures, les apports d'eau au système hydrique régional et un indice climatique intégrant les précipitations et les températures des deux derniers siècles ont été reconstituées et confrontés à d'autres séries climatiques indépendantes, mesurées ou reconstituées. Les résultats de cette étude indiquent que les séries dendroisotopiques du carbone et de l'oxygène permettent de reconstituer le climat et les régimes hydriques anciens dans les régions boréales froides.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Bégin, Christian
Co-directeurs de mémoire/thèse: Savard, Martine M.
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: isotopes stables; carbone; oxygène; climat; hydrologie dendroisotopique; hydroclimatique; épinette; Québec
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 22 nov. 2012 16:33
Dernière modification: 18 nov. 2015 21:06
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/444

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice