Dépôt numérique
RECHERCHER

Exploring the environmental context of recent Didymosphenia geminata proliferation in Gaspésie, Quebec, using paleolimnology.

Lavery, J. Michelle; Kurek, Joshua; Rühland, Kathleen M.; Gillis, Carole-Anne; Pisaric, Michael F.J.; Smol, John P. (2014). Exploring the environmental context of recent Didymosphenia geminata proliferation in Gaspésie, Quebec, using paleolimnology. Canadian Journal of Fisheries and Aquatic Sciences / Journal canadien des sciences halieutiques et aquatiques , vol. 71 , nº 4. p. 616-626. DOI: 10.1139/cjfas-2013-0442.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Si les instances d’aménagement considèrent souvent Didymosphenia geminata (didymo) comme une espèce de diatomée envahissante (EEE) introduite dans l’est du Canada, des observations dans le cadre d’études de diatomées depuis le début du 20e siècle remettent en question cette caractérisation. Nous avons appliqué des techniques de paléolimnologie pour remettre des proliférations récentes de didymo en Gaspésie (Québec) dans leur contexte environnemental historique. Des assemblages de diatomées sédimentaires du lac Humqui (un lac d’amont) et du lac au Saumon (dans lequel se jette une rivière qui supporte actuellement des proliférations) ont été examinés. La stratégie biologique dominante de l’assemblage du lac Humqui a subi un changement à grande échelle, dont une baisse d’abondance de taxons de fragilarioïdes et des augmentations des diatomées planctoniques (c.-à-d. espèces de Cyclotella–Discostella), qui ont débuté vers 1970, leurs abondances modernes ayant été atteintes vers 1990. De fortes corrélations entre cette modification des assemblages de diatomées et l’augmentation des températures de l’air régionales et le devancement des dates de dégel des rivières sont compatibles avec de plus longues périodes de végétation et la plus grande stabilité thermique du lac Humqui. Didymo a été observée dans toute la partie centrale du lac au Saumon, ce qui démontre qu’elle est présente dans la région depuis au moins ∼1970. Nos observations paléolimnologiques indiquent que les proliférations se forment vraisemblablement en réponse aux conséquences régionales du réchauffement climatique plutôt qu’à l’introduction par les humains.

Abstract

Management authorities often perceive Didymosphenia geminata (didymo) as an invasive, nuisance diatom species that has been introduced to eastern Canada; however, observations from early 20th century diatom surveys challenge this characterization. We apply paleolimnological techniques to place recent didymo blooms from Gaspésie, Quebec, into historical and environmental context. Sedimentary diatom assemblages were examined from Lac Humqui (a headwater lake) and Lac au Saumon (a lake with an inflowing river currently supporting blooms). The Lac Humqui assemblage experienced a broad-scale shift in their dominant life strategy with declines in fragilarioid taxa and increases in planktonic diatoms (i.e., Cyclotella– Discostella species) that began 1970 and increased to modern abundances 1990. Strong relationships between this diatom shift and increases in regional air temperatures and earlier river ice-out dates are consistent with longer growing seasons and enhanced thermal stability in Lac Humqui. Didymo was observed throughout the Lac au Saumon core, demonstrating that it has been present in the region since at least 1970. Our paleolimnological evidence indicates that blooms likely form in response to regional consequences of climate warming, rather than human introduction.

Type de document: Article
Mots-clés libres: abundance; algal bloom; biological survey; diatom; growing season; invasive species; management practice; paleolimnology
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 17 avr. 2018 19:18
Dernière modification: 17 avr. 2018 19:18
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4261

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice