Dépôt numérique
RECHERCHER

Individual variability in the movement behaviour of juvenile Atlantic salmon.

Roy, Mathieu L.; Roy, André G.; Grant, James W. A.; Bergeron, Normand (2013). Individual variability in the movement behaviour of juvenile Atlantic salmon. Canadian Journal of Fisheries and Aquatic Sciences / Journal canadien des sciences halieutiques et aquatiques , vol. 70 , nº 2. p. 339-347. DOI: 10.1139/cjfas-2012-0234.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Les populations de salmonidés en eau courante sont généralement considérées comme étant composées d'individus relativement mobiles et d'individus relativement sédentaires. Pourtant, cette conclusion repose principalement sur des résultats obtenus a` l'aide de méthodes de recapture de faible résolution temporelle. Dans la présente étude, la mobilité de 50 saumons atlantique (Salmo salar) juvéniles a été suivie a` l'aide de transpondeurs passifs et d'un vaste réseau d'antennes ensevelies dans le lit d'un cours d'eau naturel. La position des poissons a été enregistrée a` une haute fréquence pendant une période de 3 mois dans un tronçon de 65 m. Quatre types de comportement quotidien ont été observés, a` savoir : stationnaire (observé principalement en un endroit), sédentaire (déplacements entre quelques lieux différents), flotteur (déplacements fréquents au sein d'un domaine vital restreint) et errant (déplacements a` l'échelle du tronçon). La plupart des individus présentaient une faible mobilité la plupart des jours, mais également des pointes occasionnelles de grande mobilité. La variabilité entre individus n'expliquait que de 12 % a` 17 % de la variabilité des données relatives a` la mobilité. Si une forte mobilité était plus fréquente a` faible débit, aucune différence n'a été observée entre l'été (12–18 °C) et l'automne (4–12 °C). Les variations individuelles a` l'échelle quotidienne semblent indiquer que, plutôt que de représenter un trait de comportement individuel, la mobilité s'établirait en réponse aux variations des conditions du milieu.

Abstract

Stream-dwelling salmonid populations are generally thought to be composed of both relatively mobile and sedentary individuals, but this conclusion is primarily based on results obtained from recapture methods with low temporal resolution. In this study, the mobility of 50 juvenile Atlantic salmon (Salmo salar) was monitored using a large array of passive integrated transponder antennas buried in the bed of a natural stream. Fish locations were recorded at a high frequency for a period of 3 months in a 65 m reach. Four types of daily behaviour were identified: stationary (detected primarily at one location), sedentary (limited movement between a few locations), floater (frequent movements in a restricted home range), and wanderer (movements across the reach). Most individuals exhibited low mobility on most days, but also showed occasional bouts of high mobility. Between-individual variability accounted for only 12%–17% of the variability in the mobility data. High mobility was more frequent at low flow, but no difference was observed between the summer (12–18 °C) and the autumn (4–12 °C). Individual variation on a daily basis suggested that movement behaviour is a response to changing environmental conditions rather than an individual behavioural trait.

Type de document: Article
Mots-clés libres: behavioral ecology; environmental conditions; juvenile; movement; population structure; resolution; salmonid; seasonal variation; stream
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 09 avr. 2018 19:57
Dernière modification: 10 avr. 2018 15:11
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/3736

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice