Dépôt numérique
RECHERCHER

Restructuration métropolitaine à Montréal entre 1998 et 2008 : l'évolution des liens entre le lieu de résidence et le lieu d'emploi.

Poulin, Pier-Olivier (2014). Restructuration métropolitaine à Montréal entre 1998 et 2008 : l'évolution des liens entre le lieu de résidence et le lieu d'emploi. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en études urbaines.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (12MB) | Prévisualisation

Résumé

Le navettage, soit le déplacement entre le lieu de domicile et le lieu de travail, est un élément structurant des régions métropolitaines. Cette recherche s’attarde à ces déplacements pour la période de 1998 à 2008 dans la région de Montréal, période de croissance économique. On se questionne d’abord sur l’évolution des comportements de déplacements pendant la période d’étude. Les comportements de navettage sont conceptualisés comme la distance de déplacement et les choix de mode de transport. Ensuite, on veut savoir si l’environnement (origine ou destination) dans lequel évolue un navetteur peut influencer ses comportements. Une typologie des lieux de résidence et des pôles d’emploi a été créée et des données désagrégées provenant des enquêtes Origine-Destination y ont été associées pour tenter de répondre à ces questionnements. Les résultats indiquent une stabilité dans les distances de déplacement, mais un effritement de la part modale de l’automobile. Ensuite, les environnements dans lesquels évolue un navetteur s’avèrent de piètres déterminants des comportements de navettage à Montréal. Plutôt, c’est la localisation du lieu de résidence par rapport au centre-ville qui influence le plus les comportements, tout comme l’interaction entre le lieu de résidence et le lieu d’emploi par rapport au centre-ville. Ces résultats suggèrent donc la pertinence pour les politiques publiques de favoriser une région métropolitaine qui est dense, en resserrant les milieux résidentiels et en desserrant les lieux d’emploi pour tendre vers un équilibre régional ===== Commuting, or the travel from home to the workplace, is a structuring element of metropolitan regions. This research focuses on commuting in the Montreal region for the 1998-2008 period, which is one of economic growth. We first want to know how the commuting behaviors evolved during the study period. Commuting behaviors are conceptualized as commuting distance and travel mode choice. We also want to know whether the environments (origin and destination) in which the commuter lives and work can influence his or her commuting behaviors. To answer these questions, a typology of neighbourhoods and employment poles was created and associated with disaggregated data from the Origin-Destination survey. Results indicate stability in commuting distances, while the modal share of automobile trips was reduced. The typologies created were poor predictors in commuting behaviors in Montreal. Rather, the location of the residence from the CBD was a better predictor of commuting behaviors, as was the interaction between the residential location and the employment location from the CBD. These results suggests that public policies should favor a dense metropolitan region, where housing is built in a denser fashion than what it is right now and employment should be more dispersed to achieve a more balanced region.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Leloup, Xavier
Co-directeurs de mémoire/thèse: Shearmur, Richard
Mots-clés libres: Distance de navettage; comportement; déplacement; choix modaux; forme urbaine; typologie résidentielle; pôles d’emploi; activité; économie; mode; transport; enquête origine-destination; commuting distances; commuting modal share; urban form; residential typologies; employment poles.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 02 déc. 2014 19:13
Dernière modification: 17 juill. 2015 17:27
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2443

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice