Dépôt numérique
RECHERCHER

Caractérisation des gènes UL12, UL25 et UL28 du virus de l’herpès bovin 1 et fonction du gène UL28 dans la réplication virale.

Desloges, Nathalie (2002). Caractérisation des gènes UL12, UL25 et UL28 du virus de l’herpès bovin 1 et fonction du gène UL28 dans la réplication virale. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Doctorat en virologie et immunologie, 161 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Le virus de l'herpès bovin 1 (BHV1) est responsable de maladies respiratoires et génitales sévères du bétail, ce qui occasionne des pertes économiques considérables pour les éleveurs. Le génome viral est à présent complètement caractérisé, ce qui a permis la localisation des différents cadres de lecture ouverts (ORF; "open reading frame") par analogie avec les autres virus alphaherpès. Mon projet de recherche avait comme objectif d'étudier la fonction des ORFs UL12, UL25 et UL28 dans la réplication du BHV1 sachant que leurs homologues chez le virus de l'herpès simplex 1 (HSV1) sont impliqués dans le processus de clivage et d'encapsidation de l'ADN viral (Goldstein et Weiler, 1998a; McNab et al., 1998; Tengelsen et al., 1993). Tout d'abord, dans le but de démontrer hors de tout doute que les ORFs ciblés étaient bel et bien fonctionnels chez le BHV1, j'en ai identifié les transcrits, les sites d'initiation de la transcription et les produits de traduction. L'identification des protéines virales potentielles requérant le développement d'antisérums spécifiques, j'ai procédé à l'expression d'une partie des séquences codantes chez E. coli pour ensuite immuniser des souris avec les protéines recombinantes purifiées. Les résultats obtenus démontrent clairement que les ORFs ciblés représentent bel et bien des gènes. Par la suite, les études fonctionnelles des gènes UL25 et UL28 ont été entreprises. Étant donné qu'une demande de brevet concernant les résultats obtenus pour le gène UL25 est en préparation et afm de ne pas nuire à la prise de ce brevet, seuls les résultats concernant le gène UL28 sont présentés dans cette thèse. Afin d'étudier son rôle, le gène UL28 du BHV1 a été éliminé du génome viral permettant ainsi la création d'un mutant de délétion spécifique. Une lignée cellulaire permissive au BHV1 sauvage (lignée RK13; "rabbit kidney cells") a été génétiquement modifiée pour lui faire exprimer le produit du gène UL28 du virus (lignée RK13/UL28+). Le développement de cette lignée de complémentation avait pour but d'obtenir une lignée cellulaire qui soit capable de supporter la croissance du mutant de délétion viral désiré (BHV1 UL28) car, s'il s'avérait que ce gène soit absolument requis à la réplication du virus dans les cellules infectées, sa délétion du génome viral aurait été létale. Suite à l'obtention de la lignée, j'ai pu entreprendre la construction proprement dite du mutant de délétion désiré en transfectant la lignée avec l'ADN viral sauvage purifié et un plasmide recombinant dont le gène UL28, bordé des séquences proximales intactes, avait été préalablement remplacé par une cassette d'expression de la J3-galactosidase (B-gal) de E. coli. Les virus régénérés suite à une recombinaison homologue entre les deux molécules d'ADN, présentaient un phénotype B-gal+ ce qui a facilité leur isolation. Le mutant de délétion UL28 est incapable de se reproduire sur la lignée cellulaire RK13 qui ne complémente pas, signifiant que ce gène est essentiel à la réplication du BHVI. J'ai voulu déterminer à quelle étape le cycle réplicatif avorte pour ce mutant. La détection spécifique de la protéine tardive Btif encodée par le gène UL48 a démontré qu'une mutation du gène UL28 ne compromet pas l'expression des gènes viraux de la classe tardive et que par conséquent, l'expression des gènes des classes précédentes ne serait pas compromise non plus. Des analyses de type Southem ont démontré que la délétion de ce gène ne compromet pas la synthèse d'ADN viral. Une déficience du gène UL28 n'empêcherait également pas une encapsidation précoce d'ADN viral. Cet ADN serait possiblement synthétisé au début de la réplication par un mécanisme non-classique du cercle roulant où des génomes linéaires seraient détachés dès la fin de leur synthèse et encapsidés. Cependant, lors de la réplication par le mécanisme du cercle roulant classique générant de longs concatémères d'ADN, la présence d'UL28 serait requise pour le clivage de ces molécules d'ADN. En plus d'accroître les connaissances sur les processus de réplication, de clivage et d'encapsidation de l'ADN du BHVl, ce projet a le potentiel extrêmement prometteur de permettre le développement d'une toute nouvelle catégorie de vaccins qui auraient l'avantage de combiner la sécurité (intransmissibilité, innocuité) associée aux vaccins de type inactivés à l'efficacité des vaccins de type atténués.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Simard, Claire
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: genes ; herpes ; bovin ; replication ; virale ; virus
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 16 sept. 2015 14:49
Dernière modification: 16 sept. 2015 14:49
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2318

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice