Dépôt numérique
RECHERCHER

Détermination de l’origine endogène ou exogène de la narandrostérone urinaire par GC/C/IRMS

Cléroux, Marilyn (2002). Détermination de l’origine endogène ou exogène de la narandrostérone urinaire par GC/C/IRMS Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en sciences expérimentales de la santé.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (928kB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

La nandrolone ou la 19-nortestostérone (19-NT) fait partie de la classe des agents anabolisants dont l'utilisation par les athlètes est interdite par le Comité international olympique (CIO). C'est un des stéroïdes les plus utilisés dans le monde sportif, car il a le même pouvoir anabolisant que la testostérone, mais avec seulement 30% de ses effets androgéniques. Sa grande popularité vient également du fait qu'il est très accessible, des précurseurs de 19-NT (dont on ne connaît pas l'efficacité) étant offerts en vente libre comme supplément diététique aux États-Unis et disponibles par Internet. Dans les contrôles anti-dopage, sa détection est liée à la présence de ses métabolites urinaires, soit la norandrostérone et la norétiocholanolone. Le CIO a recommandé les limites de positivité de ces métabolites à 2 ng/mL pour les hommes et à 5 ng/mL pour les femmes, car certaines données de la littérature indiquent l'excrétion de bas niveaux de norandrostérone chez les femmes enceintes et chez les hommes (entre 0,08 et 0,6 ng/mL). Ce stéroïde pouvant être produit naturellement, il était nécessaire d'étudier la possibilité de pouvoir différencier les métabolites de la 19-NT endogène de celle provenant de source commerciale. Trois groupes différents ont proposé l'utilisation de la spectrométrie de masse d'isotopes stables (IRMS) comme un outil prometteur pour la détection de l'administration de la testostérone. En effet, les stéroïdes endogènes sont biosynthétisés à partir du réservoir de cholestérol humain constitué à partir d'une large variété de matériel végétal consommé par les humains et/ou les animaux ingérés. Les stéroïdes de synthèse disponibles commercialement sont préparés à partir d'un seul type de plante, majoritairement du soya, et ont habituellement une valeur 13C/ 12C inférieure à celle des stéroïdes naturels. Le but de ce projet est donc, d'étudier la possibilité d'utiliser la spectrométrie de masse d'isotopes stables pour la mesure du rapport isotopique des atomes de carbone de la norandrostérone afin d'en déterminer l'origine. Ce projet est divisé en 3 étapes. Nous avons tout d'abord développé une méthode d'isolement des métabolites de la 19-NT appropriée aux analyses par GC/CIIRMS. Deuxièmement, nous avons évalué les rapports (ô 13C/12C 0/oo) de la norandrostérone et de la norétiocholanolone excrétées suite à la prise de norandrostènedione et de 19-NT. Dernièrement, nous avons par l'analyse d'urine de femmes enceintes obtenu des valeurs « naturelles ». Les résultats obtenus ont permis de vérifier l'utilité de la spectrométrie de masse d'isotopes stables comme outil diagnostique de l'origine des norstéroïdes excrétés. Les quotients (ô 13C/ 12C 0 00) des métabolites urinaires provenant de l'administration de nortestostérone ou de norandrostènedione sont significativement différentes de celles mesurées de la norandrostérone excrétée durant la grossesse. Les valeurs de la norandrostérone d'origine synthétique se situent entre -27 et -35°/oo, tandis que les rapport(ô 13C/12C °/oo) de l'analogue naturel sont inférieurs à -25°/oo (selon les valeurs absolues mesurées dans les échantillons de deux volontaires).

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Ayotte, Christiane
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: norandrosterone ; detection ; spectometrie ; masse ; isotope ; stable ; irms ; combustion ; chromatographie ; phase ; gaz ; steroide ; analyse
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 16 sept. 2015 14:46
Dernière modification: 16 sept. 2015 14:46
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/2314

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice