Dépôt numérique
RECHERCHER

Élaboration d'une stratégie de lutte contre le scarabée japonais Popillia Japonica (Newman) (Coleoptera : Scarabaeidae) en pépinières.

Giroux-Quesnel, François (2013). Élaboration d'une stratégie de lutte contre le scarabée japonais Popillia Japonica (Newman) (Coleoptera : Scarabaeidae) en pépinières. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en microbiologie appliquée, 100 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (38MB) | Prévisualisation

Résumé

La forêt fait partie intégrante de l'histoire, de la culture ainsi que de l'économie québécoise. Afin d'effectuer le reboisement, un approvisionnement en plants de qualité est vital pour l'industrie. Ainsi, les gestionnaires doivent compter sur les pépinières publiques et privées afin de fournir ces plants. Cependant, de nombreux insectes ravageurs vont limiter la production des plants en causant des dommages importants aux cultures. Depuis son introduction en 1998 au Québec, le scarabée japonais (Popil/ia japonica) est la cause de dommages chez une grande variété de plantes indigènes. L'utilisation d'insecticides chimiques devient nécessaire afin de limiter les dégâts causés par ce ravageur. Afin de diminuer les risques environnementaux ainsi que ceux liés à la santé humaine, l'élaboration d'une stratégie de lutte intégrée phytosanitaire devient essentielle. Pour ce faire, un projet de recherche a été élaboré sur le scarabée japonais en mettant l'emphase sur deux points principaux, sa répartition dans l'espace ainsi que sa susceptibilité à des champignons entomopathogènes. Premièrement, la répartition spatiale des adultes a été déterminée en relation avec différentes caractéristiques environnementales du substrat. Pour ce qui est de cet objectif, nous avons pu constater que la présence des adultes était significativement influencée par différentes caractéristiques environnementales, telles que le type de sol, la présence de pelouse. la présence d'arbres et d'infrastructures ainsi que la présence de routes et de bâtiments. Cela nous a permis d'identifier la répartition spatiale du scarabée japonais sur le territoire d'une pépinière. Deuxièmement, des bioessais ont été effectués chez les larves et les adultes à l'aide de champignons entomopathogènes afin de trouver un outil de lutte biologique. Ces bioessais ont permis de constater que les adultes ainsi que les larves du scarabée japonais sont susceptibles aux champignons entomopathogènes. En effet, les taux de mortalité des adultes à des isolats de B. bassiana et de M. anisopliae avoisinent les 60% tandis que les résultats des bioessais chez les larves sont peu concluants mais des tendances positives sur la pathogénicité de ceux-ci semblent être observées. Ces deux objectifs nous ont permis de développer les connaissances sur la répartition spatiale ainsi que sur la susceptibilité à des champignons entomopathogènes du scarabée japonais et de permettre l'établissement d'une stratégie de lutte phytosanitaire efficace.

Abstract

The forest is an important part of history, culture and economy of Quebec. To conduct reforestation, a supply of good quality trees is necessary to this industry. Thus, managers must rely on public and private nurseries to provide these plants. However, many insects will limit plant production by causing serious damage to crops. Since its introduction in 1998 in Quebec, the Japanese beetle (Popil/ia japonica) is the cause of damage in a wide variety of native plants. The use of chemical insecticides is necessary to limit the damage from this pest. To reduce the environmental risks as weil as those related to human health, developing an integrated pest control strategy becomes essential. To do this, a research project was developed by focusing on two main points, the distribution in space and susceptibility to entomopathogenic fungi of the Japanese beetle. First, the spatial distribution of adults was determined in relation to environmental characteristics of the substrate. We found that the presence of adults was significantly influenced by various environmental aspects, such as the soil type, the presence of turf, trees and infrastructures. These results allowed us to develop knowledge on the Japanese beetle and allow the establishment of an effective pest control strategy. Second, different bioassays were performed in adults and larvae with entomopathogenic fungi. These bioassays have shown that adults and larvae of Japanese beetles are susceptible to entomopathogenic fungi. Results show that isolates of B. bassiana and of M. anisop/iae can cause the mortality of up to 60% of Japanese beetle's adults. For the larvae, results are inconclusive but trends on the pathogenicity can be made. These two objectives have enabled us to develop knowledge on the spatial distribution as weil as susceptibility to entomopathogenic fungi of the japanese beetle and allow the establishment of a strategy for effective pest control.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Guertin, Claude
Co-directeurs de mémoire/thèse: Lavallée, Robert (Centre de Foresterie des Laurentides)
Mots-clés libres: champignon ; entomopathogene
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 06 nov. 2015 16:51
Dernière modification: 06 nov. 2015 16:51
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1991

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice