Dépôt numérique
RECHERCHER

Rôle des phosphatidylinositol 3-kinases dans la phagocytose des promastigotes de Leishmania donovani par les macrophages RAW 264.7.

Jananji, Silvana (2004). Rôle des phosphatidylinositol 3-kinases dans la phagocytose des promastigotes de Leishmania donovani par les macrophages RAW 264.7. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 121 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

La phagocytose est un processus essentiel à la défense contre les microorganismes. Malheureusement, plusieurs pathogènes ont évolué afin d'exploiter ce mécanisme de défense de l'hôte. Tel est le cas pour le parasite protozoaire Leishmania donovani. Ce dernier a pour avantage d'inhiber la formation du phagolysosome pour se donner le temps de se transformer de sa forme promastigote, susceptible à l'environnement hostile du phagosome mature, en sa forme amastigote, résistante et ayant le potentiel de se multiplier à l'intérieur même de ce compartiment. Ce pouvoir d'inhiber la maturation du phagosome lui est transmis par la molécule de. surface, le lipophosphoglycan (LPG). Celle-ci s'insère dans la membrane du phagosome et altère ses propriétés fusogéniques. Lors de ce projet, nous avons cherché à comprendre les premières étapes de 1 'internalisation des promastigotes L. donovani opsonisés au complément par les macrophages RAW 264.7. Nous nous sommes donc attardé sur le rôle que pouvaient avoir la PI3-kinase ainsi que les radeaux lipidiques dans la phagocytose des promastigotes. Nous voulions par le fait même, déterminer si le LPG avait un effet au niveau de la phagocytose de Leishmania à des étapes précédant l'inhibition de la maturation du phagosome. Pour ce faire, toutes nos expériences on été faites en parallèle avec des promastigotes déficients en LPG (lpg2-KO). À l'aide de la wortmannin, un inhibiteur de la PI3-K en plus de la surexpression de la forme dominante-négative de la PI3-Kinase, ôp85a., nous avons observé que l'inhibition de la kinase diminue significativement l'efficacité de phagocytose des promastigotes. De plus, nous avons observé une accumulation de la kinase au phagosome et ce, à 1 'aide de deux approches; la première en utilisant un anticorps spécifique à la sous-unité adaptatrice de la PI3-K de classe 1, la seconde, plus indirecte, en surexprimant le domaine AKT-PH-GFP qui se lie aux PI(3,4)P2 et PI(3,4,5)P3 produits par la kinase. Grâce à la surexpression du domaine FYVE-GFP de la protéine BEAI, nous avons démontré que la PI3-kinase de classe Ill est aussi présente aux phagosomes contenant des promastigotes lpg2-KO ainsi que des promastigotes de type sauvage. Enfin, la désorganisation des radeaux lipidiques par la déplétion en cholestérol des macrophages supprimait aussi l'internalisation des promastigotes ainsi que le recrutement de la PB-Kinase au phagosome. Finalement, nous avons conclu que le LPG n'affectait pas le recrutement de la PB-Kinase au phagosome, puisque celle-ci est nécessaire à la phagocytose de Leishmania donovani. De plus, l'intégrité des radeaux lipidiques est aussi importante pour l'internalisation des promastigotes autant en présence des lipophosphoglycans ou en leur absence.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Descoteaux, Albert
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: parasite ; phagocytose ; promastigote ; macrophage
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 16 déc. 2013 19:22
Dernière modification: 16 déc. 2015 21:33
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1894

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice