Dépôt numérique
RECHERCHER

Étude des impacts du matériau et de la longueur des tronçons d'aqueduc sur les taux de bris.

Noël, Jean-François (2001). Étude des impacts du matériau et de la longueur des tronçons d'aqueduc sur les taux de bris. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 124 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

Le vieillissement des réseaux d'aqueduc est une réalité qui devient de plus en plus préoccupante, d'où l'importance de développer des outils permettant aux gestionnaires des municipalités de prendre de meilleures décisions quant à la planification des interventions sur leur réseau. Un modèle a été développé et utilise l'âge des tronçons d'un réseau et le nombre de bris antérieurs pour prédire l'évolution de leur état, le nombre de bris étant utilisé comme indicateur de l'état structural d'un tronçon. La présente étude comporte deux types d'objectifs. D'une part, une série d'objectif liée au modèle et permettant d'acquérir des informations sur le comportement du modèle et sur la signification des résultats (influence de la période archivée et détermination des intervalles de confiance sur les paramètres du modèle). D'autre part, une étude davantage liée à l'impact des facteurs de risque étudiés (types de matériaux et longueur des tronçons) et permettant d'acquérir des informations sur les patrimoines étudiés. Une méthodologie pour estimer l'impact de la durée de l'historique de bris d'une municipalité sur les résultats du modèle a été développée. Cette méthodologie a été appliquée au réseau d'aqueduc de Jonquière, dont les premiers tronçons ont été posés en 1911. Les résultats obtenus ont permis de montrer qu'un historique de bris de moins de 10 ans, soit moins de 12% de l'âge du réseau, apporte des résultats statistiquement peu significatifs. Par contre, l'étude a démontrée que les intervalles de confiance sur les paramètres du modèle lorsque l'historique de bris couvre plus de 25% de l'âge du réseau sont sensiblement les mêmes que les intervalles de confiance sur les paramètres lorsque l'historique de bris couvre 100% de l'âge du réseau. Le modèle utilisé, de nature statistique, a finalement permis d'estimer l'impact de différents facteurs de risque tel que le type de matériau des conduites et la longueur des tronçons sur les probabilités de bris. Pour ce faire, les tronçons des réseaux d'aqueduc étudiés ont été classés selon leur type de matériau ou leur longueur. Par la suite, les probabilités de bris ont été déterminées pour chacune de ces classes. Concernant l'impact du matériau, la détermination des intervalles de confiance sur les paramètres du modèle a permis de constater que les tronçons en PVC ont un comportement structural significativement différents des fontes, et ce autant pour le réseau de Chicoutimi que celui de Gatineau, soit les deux réseaux d'aqueduc étudiés. D'un autre côté, aucune différence significative n'a été observée entre les comportements des tronçons en fonte grise et les comportements des tronçons en fonte ductile. Les travaux effectués sur l'impact de la longueur des tronçons ont permis de soutenir l'hypothèse selon laquelle les bris sur un réseau puissent être corrélés spatialement. Un modèle jouet, présenté dans ce mémoire, a d'ailleurs été développé afin de reproduire ce phénomène de regroupement des bris.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Villeneuve, Jean-Pierre
Mots-clés libres: tronçons d'aqueduc; bris; réseau; détérioration; taux; modalisation
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 11 févr. 2014 18:48
Dernière modification: 17 mars 2016 13:39
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1876

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice