Dépôt numérique
RECHERCHER

Impact du diabète gestationnel mellitus et d'une exposition à de faibles niveaux de polluants environnementaux sur le système dopaminergique placentaire humain

Desrosiers, Jérémie (2009). Impact du diabète gestationnel mellitus et d'une exposition à de faibles niveaux de polluants environnementaux sur le système dopaminergique placentaire humain Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en sciences expérimentales de la santé, 78 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Nos travaux antérieurs ont démontré que les récepteurs D2-dopaminergiques (long et court) sont exprimés et fonctionnels dans Je trophoblaste placentaire humain à terme. Par contre, la présence du récepteur D1 -dopaminergique dans le système placentaire humain demeure controversée. Le premier but de cette étude est de confirmer ou infirmer la présence du récepteur D1 dans le placenta humain. Des études récentes démontrent que Je diabète gestationnel et l'exposition à différents polluants environnementaux altèrent la biodisponibilité de la dopamine et l'expression de ses récepteurs dans divers tissus. Le deuxième but de cette étude est de déterminer si Je diabète gestationnel et la contamination maternelle à divers polluants environnementaux persistants affectent également l'expression des récepteurs de la dopamine dans Je tissu placentaire. Nos travaux antérieurs ont démontré que les récepteurs D2-dopaminergiques (long et court) sont exprimés et fonctionnels dans Je trophoblaste placentaire humain à terme. Par contre, la présence du récepteur D1 -dopaminergique dans le système placentaire humain demeure controversée. Le premier but de cette étude est de confirmer ou infirmer la présence du récepteur • D1 dans le placenta humain. Des études récentes démontrent que le diabète gestationnel et l'exposition à différents polluants environnementaux altèrent la biodisponibilité de la dopamine et l'expression de ses récepteurs dans divers tissus. Le deuxième but de cette étude est de déterminer si le diabète gestationnel et la contamination maternelle à divers polluants environnementaux persistants affectent également l'expression des récepteurs de la dopamine dans le tissu placentaire. Les hypothèses de recherche sont: (1) Je récepteur dopaminergique D1 est exprimé dans Je placenta humain et (2) que les polluants environnementaux et le diabète gestationnel entraînent une altération de l'expression des récepteurs placentaires de la dopamine. Pour vérifier ces postulats, les objectifs sont 1) déterminer si Je récepteur D1 est exprimé dans le placenta humain; 2) comparer l'expression des récepteurs D1 et D2 dans les placentas de grossesses compliquées par Je diabète gestationnel par rapport aux placentas de grossesses normales et 3) comparer l'expression des récepteurs D1 et D2 dans les placentas contaminés par de faibles concentrations de plomb, manganèse et pesticides par rapport à des placentas non-contaminés. Résultats: Les analyses d'immunohistochimie démontrent que le récepteur D1 est exprimé dans Je trophoblaste villeux de placentas humains normaux à terme. Les analyses de PCR en temps réel et d'immunobuvardage de type Western démontrent que l'expression des protéines des récepteurs D1 et D2 est augmentée dans le placenta proportionnellement à la contamination de plomb dans Je cordon ombilical, alors que l'expression placentaire de I'ARNm du récepteur D2 est diminuée. L'expression de l'ARNm du récepteur D1 est également augmentée lorsque de faibles doses de DDE (métabolite du DDT) sont présentes dans le sang fœtal du cordon ombilical. Nos résultats démontrent également une augmentation du récepteur D1 placentaire dans les grossesses diabétiques par rapport à la grossesse normale mais pas d'effet sur Je récepteur D2. Ces résultats suggèrent que Je diabète gestationnel ainsi qu'une faible exposition maternelle au plomb et au DDT environnemental affectent le système dopaminergique placentaire. Les résultats démontrent aussi l'expression du récepteur D1 dans placenta humain et l'expression de RD2 dans le cytotrophoblaste villeux pour la première fois. D'autres études sont nécessaires afin d'approfondir notre compréhension du rôle des récepteurs dopaminergiques placentaires et les effets des complications obstétriques et d'une exposition maternelle aux polluants environnementaux sur les fonctions placentaires.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Vaillancourt, Cathy
Informations complémentaires: Résumé avec symboles
Mots-clés libres: dopamine ; recepteur ; placenta ; plomb ; manganese ; ddt
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 11 oct. 2013 18:57
Dernière modification: 30 nov. 2015 19:55
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/187

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice